Wilson


Des tranches de l’art dans le McDonald’s Wilson

Posté le 19 janvier, par La Rédaction dans Culture, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Bouillon de culture. Michel Réglat, le grand chef 21 fois étoilé franchise Mc’Do, aime remixer les recettes des intérieurs vies de ses établissements. Pour que les yeux des clients se pâment quand les bouches s’affament. En rajoutant des tranches de l’art, Michel Réglat désire que la déco fasse ventre le temps du break déjeuner ou repas. Et que l’art, avec priorité faite aux ingrédients aux artistes locaux, s’invite sur les plateaux en facilitant la digestion des créations. Au restaurant McDonald’s Esquirol, l’établissement a ouvert sa focale depuis trois ans à l’immortel photographe toulousain Jean Dieuzaide. 41 plaques d’un des as du noir et blanc délicat, évoquant Toulouse les 31 glorieuses des années 50-70, placardent les murs, pour donner un peu plus de temps saveur à la restauration rapide.
Depuis peu, le McDonald’s Wilson enrichit cette carte art de la table. Mais … En savoir plus »



Thomas Cook se mouille pour « L’Odyssée »

Posté le 26 septembre, par La Rédaction dans Culture, Sciences et Education. Pas de Commentaires

Si les voyages forment la jeunesse, comme le dit l’adage, les odyssées nous plongent au pays des songes, nous entraînent vers une aventure au prise avec toutes les merveilles de l’idéal aquatique. « En quittant son vaisseau, aux voiles fatiguées dans les mers, Ulysse revint riche d’espace et de temps ». Cette analyse du poète russe Ossip Mandelstam s’inscrit dans le courant insufflé par l’agence de voyage Thomas Cook, partenaire privilégie de Jet Tours, qui se mouille pour le film « L »Odyssée », un biopic sur le commandant Cousteau, réalisé par Jérôme Salle, sortie en salle le 12 octobre. « La voyage, c’est la part de rêve », souligne le photographe Xavier Roy. Et pour inviter en avant-première, et souligner son soutien au 7ème Art, Jet Tours et Thomas Cook font monter dans leur « Calypso » leurs mousses clients le mercredi 28 septembre au cinéma … En savoir plus »



Starbucks filtre enfin son café à Toulouse

Posté le 3 mai, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Certains l’attendaient espresso. Dolce, dolce, mais chi va piano, va sano e va lontano, Starbucks Coffee Company pose enfin ses quartiers à Toulouse. L’american way of eating va trouver gosiers et estomacs en lieu et ex-garde à manger Chez Jean, 5, allée du Président Roosevelt, place Wilson. Moins un lieu en lien avec son origine car le nom de Starbucks, tiré du roman Moby Dick, évoque une haute mer de légende et la tradition maritime des premiers négociants en café. A Toulouse, Starbucks largue toutefois ses amarres, en remontant la Garonne depuis l’ouverture à Bordeaux, avec premières coulées de petit noir le mercredi 18 mai. En trois mois, le géant américain a remué mur et plafond pour dresser sa table rituelle. Si de l’extérieur, rien ne va faire sursauter le passant qui a déjà goûté au voluptueux Vanilla Bean ou … En savoir plus »



Toulouse: les allées Jean-Jaurès demain en ramblas jardin extraordinaire

Posté le 11 avril, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Entre Toulouse et l’Espagne, c’est une histoire de coeur. Un choeur d’histoires. Durant la Retirada et la dictature de Franco, la Ville rose est auto-baptisée capitale de l’exil espagnol. Déjà, en 1833, plus de 1000 Espagnols fuyant un conflit de succession dans la capitale madrilène avaient trouvé refuge à Toulouse. Comme quoi à Toulouse, du sang espagnol coule dans les veines. Alors quand les projets d’urbanisme et d’aménagement « s’espagnolisent », la communion opère avec un évidence certaine. En effet, quand Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, a ouvert une première fenêtre sur la possible métamorphose des allées Jean-Jaurès en ramblas, une lumière a éclairé son option. Même si une version Champs-Elysées made in Toulouse n’était pas totalement exclue.
Sous l’égide de l’urbaniste catalan Joan Busquets, le maire de Toulouse a officialisé une mue bicolore, barcelo-parisienne pour voir naître des ramblas jardin extraordinaire…à … En savoir plus »



Grande braderie de Toulouse: fer de relance économique

« Aucune nation n’a jamais été brisée par le commerce » aimait à répéter Benjamin Franklin, un des pères fondateurs des Etats-Unis d’Amérique, qui a fait du commerce…son fonds de commerce à échelle nationale et mondiale. La ville de Toulouse, la Chambre de commerce et d’industrie de la Haute-Garonne et la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Haute-Garonne, font de ce postulat un adage pour le retour de la Grande Braderie de Toulouse les 4 et 5 septembre. Avec pour mission majeure lors de ce grand carrefour de la vente au centre-ville de redonner un sourire à la face des 600 commerçants pour certains en souffrance après des soldes d’été moroses. Car émanant des voix de certains, cette braderie, même si elle n’a pas la dimension et la popularité de celle de Lille, mais elle a le potentiel pour la titiller … En savoir plus »



Assassinat d’Eva Bourseau: la drogue, le sinistre dealer de l’horreur

Posté le 8 août, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Place du Capitole, place Saint-Georges, ou place Wilson, ce samedi pluvieux avec ce ciel triste sire est morose. Le climat ambiant est encore plus sinistré par les discussions plombant l’humeur toulousaine, ceux portant sur l’horreur de l’assassinat, rue Merly, d’Eva Bourseau, 23 ans, l’ancienne étudiante en langues aplliquées, passée dans la phase obscure de la vie, décrite selon son voisinage, comme « la princesse des soirées des corpos de droit et de médécine », et addict aux paradis artificiels. « Sauf que ce genre de paradis l’a conduite en enfer », souligne en colère contre les déflagrations de la drogue, et ce dans tous les milieux sociaux, Robert Vicente, retraité très actif dans le monde associatif toulousain, « Tellement addict qu’elle avait perdu des amis selon le témoignage d’une proche, et même dealeuse, selon les propos d’un des suspects du meurtre. Un tel enchaînement, avec … En savoir plus »



Au Mille et une miettes, on n’en laisse pas une

Posté le 31 janvier, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Ici, 4 rue Saint-Jérôme, entre Wilson et Saint-Georges, deux places to be à Toulouse, on cuisine à l’humilité, avec une recette simple et goûteuse, laissant infuser le fait-maison et en relevant l’assaisonnement de grandes cuillerées d’artisanat. Avec Patrick et Sandrine Duffour, duo sur canapé de plaisir gustatif et de communion sucré-salé pour papilles en évasion break du travail ou pause-douceur, vous n’en laissez pas une…au Mille et une miettes, tant le bonheur est à portée de bouche. Dans un lieu cosy, soft et cocooning, où la lumière adoucit les regards avant d’enclencher la sensationnelle mécanique main-fourchette et diffuser à son estomac des sensations délicates, c’est un beau conte de faim qui vous est lu. Comme s’il frottait sur la lampe d’Alladin pour en laisser s’évader les effluves aromatiques, Patrick aux fourneaux, avec le concours de messagers du bien-manger, vous sert … En savoir plus »



Toulouse: il va renaître le divin Noël

Posté le 25 novembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Il va renaître le divin Noël. Le Noël tradition. Toulouse revêt cette année les habits de simplicité et d’authenticité. Frédéric Brasiles, conseiller délégué chargé des fêtes et des animations à la mairie de Toulouse, se souvient que « les poupées cauchemardesques présentées l’an dernier par l’ancienne équipe municipale n’avaient pas connu un succès certain. Bien au contraire. Nous avons voulu retrouver un Noël authentique qui fait rêver tous les enfants, un Noël dans la tradition. » Il est vrai que livrer en cadeau un Noël version Tim Burton dans « Edward aux mains d’argent » avec des visages au teint blafard n’est pas vraiment fait pour ravir les enfants. Tim Burton, c’est du talent cinématographique certain, mais pour les adultes. Enfin, oublions….Et que la crèche à idées de la mairie de Toulouse enfante un joli Noël en pleine lumière.

35 KMS DE GUIRLANDES
La lumière justement, … En savoir plus »



Nuit du shopping à Saint-Georges: bienvenue dans le « Marais » toulousain

Posté le 16 juillet, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre, Mode et Déco. Pas de Commentaires

Bienvenue dans le « Marais » toulousain avec couleurs nocturnes chamarrées de notes musicales sautillantes. L’Association « Saint-Georges, Mon quartier » a décidé de battre la chamade demain soir de 18 heures à 21h30, happy hours commercialo-festives, en offrant aux Toulousains et à ses touristes tombés sous le charme de la Ville rose en bouton estival, entre Toulouse Plages et Toulouse d’été, une ballade aussi bucolique que magique et sympathique. Avec comme leitmotiv défendu coeur et charme par le puzzle de la cinquantaine de commerçants adhérents à cette nocturne originale trouvant lumière dans ce quartier englobant la rue Croix-Baragon aux ultimes frontières de la place Wilson, un costume trois-pièces sans faux pli: la découverte autrement d’un des poumons toulousains, le plaisir d’acheter en toute décontraction la petite pièce qui manque et la volonté de booster le commerce de proximité.
Et pour mettre une note dansante … En savoir plus »



La Fête de la Musique sur un air de convivialité retrouvée

Posté le 23 juin, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

« Quand la musique est bonne, quand la musique sonne… » En reprenant à tue-tête le refrain d’une chanson tubesque de Jean-Jacques Goldman, on pourrait, après le bilan de l’édition 2014 de la Fête de la musique à Toulouse, y ajouter « La convivialité et le bon esprit y ont trouvé la clef de son ». Et de tous les sons et pour tous les goûts: de la chanteuse lyrique « A m’en donné » laissant coï le béotien en promenade lyrique, en passant par Céline Mod’In aux platines en guest place du Capitole, aux inrockuptibles place Wilson jammant de Daft Punk à Noir Désir, en surfant sur l’éclectisme musical de lieux en lieux festifs.

9 INTERPELLATIONS CONTRE 26 L’AN DERNIER
Dans cette partition, la nouvelle mairie avait choisi de mettre la note sur la présence de 240 policiers et sur la signature d’un arrêté par le Maire … En savoir plus »