Truffe


Initiations culinaires à l’Alimentation: c’est vraiment un cadeau

Posté le 22 décembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Cuisiner raffiné à en faire tomber les babines comme le loup de Tex Avery, c’est l’apanage des chefs, des grands. Satisfaire les dîneurs délicats qui effleurent les assiettes pour immortaliser la création repose sur la gai-savoir faire des philosophes des fourneaux. Autrement dit, cuisiner en majesté est la propriété d’une cour de rois des spatules. Autrement dit, pour tout vulgum coquus, cuisiner n’est pas un cadeau. Grâce à l’Alimentation, le restaurant où les compliments s’empilent, cuisiner peut être une offrande dans des ateliers de bonnes façons, autour d’un chef à votre disposition disposé à vous dispenser de ses conseils étoilés. Quel cadeau. En cette période de fêtes, pour ceux qui ne savent pas ce qui peut satisfaire un pote, une copine, le cousin ou la tatie, offrir une soirée enthousiaste avec un pro enthousiasmé de vous passer ses plats, s’avère … En savoir plus »



A Singapour, McDo se paye notre truffe!

Posté le 26 novembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Que pense Michel Réglat, Monsieur McDo à Toulouse, de ce crime de lèse-gastronomie? On ne sait. Il faut avouer que cet homme au coeur aussi saignant qu’un triple steak est occupé actuellement à la table du caritatif avec le dîner des 15 chefs au profit de la « Maison des Parents » Roland McDonald à Toulouse, le lundi 7 décembre. Un repas nec et l’ultra en plus solidaire avec la vente aux enchères et l’assurance de la présence de 180 convives. Le tout mitonné par les associations « Dessine-moi une maison » et « Sucré Salé ».
Entre deux plats mitonnés du must, lui posera-t-on la question qui « tue la truffe »? Qui ose se payer « notre truffe »? Quick avait osé cette opération kidnapping sud-ouest production lors des fêtes de Noël il y a quelques années en mettant au menu un hamburger au foie gras, McDo tape plus … En savoir plus »



Permission de minuit: la gourmandise est un vilain défaut, pas à Victor-Hugo

Posté le 25 novembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

« Ma mère m’a donné la permission de minuit, pour aller me…. » On vous épargnera le refrain de la chanson paillarde « La Pitchouli ». Un peu trop gras et transgressif. Il n’en reste qu’au nom des si sacrées,- et massacrées par des barbares dingos et simples d’esprit mis au formol par les radicaux islamistes-, convivialité, générosité et partage, permission de minuit vous est donnée de vous rendre, le jeudi 3 décembre, le ventre en décompression, mais en future congratulation, au marché Victor-Hugo, pour une nocturne festive et gourmande à partir de 18 heures. Une nocturne qui aura de la cuisse et du nerf, du jarret et de la crème.
Pour la seconde fois, après une première très goûteuse l’an dernier qui avait vu 1800 personnes garnir leur filet, les commerçants des loges de Victor-Hugo remettent le couvert. Il vous sera gré de passer, … En savoir plus »



Marché Victor Hugo, Arte nourrit « Le ventre de Toulouse »

Posté le 10 juillet, par La Rédaction dans Culture, Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Les marchés nourrissent la vie de la cité. Ils en sont les ventres fourmillants. Les marqueurs d’une identité, les symboles d’une traçabilité. Le marché Victor Hugo en est l’illustration parfaite. Il respire Toulouse, du Stade Toulousain « on refait le match » en trinquant un Fronton, au boudu con des mamies qui aiment la castagne, en passant par les noctambules qui déambulent entre les étals, quand la Ville rose s’éveille, et qu’eux n’ont plus sommeil. La chaîne Arte a posé ses caméras et ouvert ses micros pour immortaliser les lieux, avant métamorphoses travaux rénovations avec premiers coups de pelle début 2016, dans le cadre de sa série sur les plus célèbres et marquants marchés d’Europe. Un reportage mise en bouche de 44 minutes qui sera diffusé mardi 14 juillet à 19 heures sur la chaîne pertinente. Fruit d’un menu à quatre mains … En savoir plus »



SISQA: l’expression directe du Sud-Ouest

Posté le 13 décembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Commentaires fermés

Hier peu avant midi, au parc des Expositions de Toulouse, Jacques Poux, le Président de l’IRQUALIM (Institut Régional de la Qualité Alimentaire), salive. Force est d’avouer que pour mettre les estomacs en effervescence, il y en a pour tous les goûts. Les activistes de la gastronomie et de l’agriculture du Sud-Ouest ont déployé leurs plans d’actions. La SISQA, (Salon de la sécurite et de la qualité alimentaire), camp de base des producteurs, artisans et acteurs du grand marché de la Région, trouve là toute l’expression directe de l’identité de ces moults productions régionales. La balade des gens heureux peut prendre toutes les directions, car ici le jeu de l’oie, avec ses cases typées et typiques, est un véritable patchwoork unique de toutes les senstaions gustatives que notre joli monde peut offrir en cadeau avant Noël. En appéritif, le stand coloré … En savoir plus »