Restauration


Avec Marthe café contemporain, bienvenue chez vous

Posté le 24 novembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Bienvenue chez vous. Marthe Café Contemporain s’invite dans votre intimité gourmande. Sous la couette en lézardant, c’est chouette de bruncher en Marthe compagnie. Maxime Levy a choisi de déménager, en transfert de fret frais via Deliveroo, son plateau dominical à 15 euros, avec en menu gourmet et mignardises, une boisson chaude, un jus de fruit, pain beurré confiture ou viennoiseries, bagel du jour, oeufs brouillés, fromage et salade de fruits.

15 EUROS LE TOTAL BRUNCH
« On a pris le parti du brunch à domicile le dimanche et les jours fériés de 11 heures à 15 heures. C’est sympa de se faire servir chez soi sans bouger le petit doigt » précise, avec son sourire câlin, l’opticien-restaurateur toulousain qui voit plus loin que le bout de son nez humant le pain chaud. Pour les plus courageux découennés grasse matinée, aimant la flânerie du dimanche, … En savoir plus »



« Train Saveurs & Santé » à Toulouse: en voiture pour un aller avec retour conquis

Posté le 10 octobre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

On est dans le « Train Saveurs & Santé ». Faut rester dans les rails. Ne pas demeurer au quai des illusions, au contraire valider le billet « comment bien manger pour mieux vivre ». La SNCF et AG2R ont décidé de cuisiner un tour de France dans 15 villes-étapes, depuis le 5 octobre et jusqu’au 23 du même mois, pour sublimer la riche locomotive de la gastronomie française. Demain de 10 heures à 19 heures, la pièce sera montée gare Matabiau à Toulouse pour déguster la crème de la crème de l’alimentaire terre Sud-Ouest. Au programme des expositions ludiques, gourmandes et interactives sous la recette de la forme et de la vitalité autour des produits nec plus l’ultra maison , du plaisir peau du ventre bien tendu et des Picasso des arts culinaires.

MICHEL SARRAN CONDUIT LA LOCOMOTIVE
Dans les wagons, des partenaires vont diffuser … En savoir plus »



Avec Michel Sarran, la cuisine en première classe dans les TGV

Posté le 7 septembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Voyager en première classe, c’est un luxe que tous ne peuvent s’offrir. Manger en première classe, c’est un privilège que les voyageurs en TGV peuvent dorénavant partager depuis le 1er septembre. En effet, la SNCF a décidé de transformer ses wagons-bars en chaumières étoilées en signant avec le chef toulousain Michel Sarran. Des resto-express délicieusement confits dans des songes devenus réalités. Mais comment un des cadors français de la cuisine « haute couture » a pris le pli de la restauration chemin de fer pour actionner l’aiguillage vers la qualité, alors que dans les wagons, seul un micro-onde accompagne les vendeurs de milliers de repas jour? C’est en réservant le compartiment réservé par Olivier Sadran, Président du TFC, et ami de l’artiste du savoir mitonner, qui a signé un contrat avec la SNCF pour dribbler le sans saveur de la restauration précédente. … En savoir plus »



L’Alimentation: la découverte des couverts à découvert

Posté le 8 avril, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

La tentation de l’immersion. Quand on cède, souvent on a juste le sentiment d’être un héros. Pour son propre corps s’entend, surtout quand on fait une BA à son seul profit. Histoire de le dorloter, de le câliner, de l’alimenter du meilleur de l’Alimentation. Tendre S a cédé à la fantaisie culinaire des lieux. Et son corps cris du coeur en a conservé en mémoire la meilleure part de l’arôme. Dans un entre-deux juste fait comme il faut, comme un Cantal de la même appellation. « Ce qui me plaît à l’Alimentation, c’est cette passerelle entre bar et restaurant, avec un côté très chaleureux qui fait que l’on s’y sent comme à la maison. Les mets y sont bons et délicats. Comme le calamar à la plancha beurre persillé et piment d’Espelette. Les vins aussi, et pas excessifs, qui laissent une … En savoir plus »



La Gazette ou l’art culinaire bien français de la commensalité

Posté le 12 novembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

 

La main de l’un sur le manche de la casserole, la main de l’autre sur le cuir de l’ovalie. Et vice avec vertu, et versa. Passe redoublée entre ces deux amoureux du geste, Pierre Pardiès et Christophe Gasc. Recadrage avec juste ce qu’il faut de débordement délicieux. Avec eux, le coeur est sur la table de « La Gazette », et le bon goût au creux de l’assiette. A la une du « canard », avec magret, chair fondante et peau croustillante, une des lignes éditoriales des produits sud-ouest de ce seul établissement à escale culinaire rue du Rempart Saint-Etienne à Toulouse, l’hospitalité sincère. Les deux font la nouvelle paire de centres d’intérêts partagés par la clientèle chic chou et genre bon. Avec le rugby comme sel pour aromatiser leur menu avec cet art bien français de la commensalité.

TAPAS AVEC CRAN OU L’ENSEMBLE DEGAGE … En savoir plus »



Menu « Ernest »: un café, l’addition et la pièce pour la bonne action

Posté le 26 octobre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre, Politique Société. Pas de Commentaires

Christian Jaurena est sorti de la mêlée journalistique, après des cadrages-commentaires à « Libération » et des passes après contacts aux commandes de la rédaction du service rugby à « L’Equipe ». Il a donné congés d’écriture pour…écrire une nouvelle page solidaire. En larguant son « encre » dans d’autres ports d’attaches humanitaires. En reprenant le cuir de la fraternité distribuée avec maestria par sa fille Eva. Eva, plume d’ange pour les plus démunis, a fondé en 2013, avec des amis (ies), l’association Circuit Court de Solidarité, avec pour axiome en accord avec les restaurateurs raccords, « Un café, l’addition et la pièce pour une bonne action ». Une association renommée « pour le plaisir et faire plaisir ». « Ernest ». Eva Jaurena, argent content quand il est partagé, a eu cette idée folle d’inventer un mini pour un maxi, un supplément pour une sourire, ce petit rien qui peut faire … En savoir plus »



« Toulouse à Table »: le très fin des faims

Posté le 23 septembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Capitale sociologique de la gastronomie, capitale épicurienne du bien-vivre, capitale romantique du partage gustatif, Toulouse a l’art de se mettre à table. Et surtout sait repasser les plats avec le même petit fumé qui va bien, avec le délicat coulis qui épouse le gosier. En effet, avec déjà les mises en bouche aujourd’hui avec la conférence prospective et la soirée handicap, – car pour la Mairie de Toulouse, le handicap n’est pas une question périphérique mais une priorité-, la troisième édition de « Toulouse à Table », labellisée Fête de la Gastronomie, fait monter la sauce de jeudi jusqu’à dimanche. Avec tous les jours en fil de cuisine pour bien ficeler le rôti général la « Générose attitude » dans moult restaurants de la Cité.
Dans la cocotte-minute, l’organisation va mélanger des produits majeurs pour donner la saveur unique à ces journées où le patrimoine … En savoir plus »



Café Marthe: le chic à moindre coût, c’est bien vu

Posté le 18 septembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Très smart et sans chichi, Maxime Levy, bon estomac, bon oeil, (NDLR: vous allez comprendre le pourquoi de cette vision binoculaire), vous ouvre ses portes du Café contemporain Marthe, place Saint-Georges à Toulouse. Avec ce qu’il faut d’élégance et de confort, et aussi de qualité et de fraîcheur dans les plats, d’originalités dans les boissons, et d’envie dans les petits délices d’après-midi car le monsieur, opticien, également, ne lorgne pas vers des horizons mondains. Vers une autre territoire gustatif où certains se sont cassés les dents à vouloir mordre dans un plat trop grand pour eux. Depuis 6 mois qu’il a pignon gourmand sur rue, le Café Marthe conserve ce menu juste épicé comme il faut, à savoir de vouloir s’asseoir ici en ayant la certitude de revenir à certains fondamentaux: bon accueil, service aimable et plaisir de consommer assez … En savoir plus »



Chez Maurice, l’estomac est bien habillé

Posté le 6 août, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

La mode, Jean Paul Gaultier en majesté, Montana dans la première garde-robe, Versace ou Azzedine Alaia dans le dressing chic et charme, est suspendue au cintre des souvenirs cousus d’histoire fever of the night toulousaine. Maurice Soudri a changé de taille patron, troqué son costume de magicien de beauté vestimentaire pour la tunique de faiseur de mets mises en bouche. Depuis le mois d’avril, l’écrin vogue femmes et hommes de la place Saint-Georges à Toulouse s’est mué en podium de belle tenue noire classieuse avec une restauration de noble facture alliant le trendy élégant d’une brasserie d’un Paris canaille et les restaurants vaillants du Sud-Ouest profond bien campés sur leurs cuisseaux.

LES PRODUITS DI ROSA, DE LA TENUE DANS LES ASSIETTES
Chez Maurice, cantine aux lettres d’or tableau Grand Siècle en façade, on ne subit pas l’absolutisme monarchique d’une cuisine dictée, mais … En savoir plus »



Si tu as les boules, tant mieux, prends le cochonnet dimanche à la Pergo Sporting Village

Posté le 15 juillet, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

« J’ai les boules ». « Tant mieux, tu as pris le cochonnet. » Ce dimanche, la Pergo Sporting Village tue la morosité à coups de carreaux pour un brunch inédit. Avec la pétanque en plat de résistance. Certes, certains arboreront, comme sous le soleil de la Joliette, ambiance Sud-est en plein esprit Sud-ouest, genre Chez César, avec marius, brettelles et pantalons bouffants, alors que d’autres, plus capitaine de pédalo, ou surfer biarrot en manque de vagues, déploieront la tenue atlantique. Q’importe le caleçon, pourvu que l’on est les boules. Et les cigales avec, qui chanteront la métamorphose de la place des lices, qui accueille le PMU de Gaillac, pour un tournoi de pétanque assurément « A Rosé »…avec modération.
Pour pointer fin ou tirer juste, il faudra toutefois de l’essence dans la machine. Alors pour faire le plein…de victuailles délicates, un brunch sera sur le sable … En savoir plus »