Réglat


Des tranches de l’art dans le McDonald’s Wilson

Posté le 19 janvier, par La Rédaction dans Culture, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Bouillon de culture. Michel Réglat, le grand chef 21 fois étoilé franchise Mc’Do, aime remixer les recettes des intérieurs vies de ses établissements. Pour que les yeux des clients se pâment quand les bouches s’affament. En rajoutant des tranches de l’art, Michel Réglat désire que la déco fasse ventre le temps du break déjeuner ou repas. Et que l’art, avec priorité faite aux ingrédients aux artistes locaux, s’invite sur les plateaux en facilitant la digestion des créations. Au restaurant McDonald’s Esquirol, l’établissement a ouvert sa focale depuis trois ans à l’immortel photographe toulousain Jean Dieuzaide. 41 plaques d’un des as du noir et blanc délicat, évoquant Toulouse les 31 glorieuses des années 50-70, placardent les murs, pour donner un peu plus de temps saveur à la restauration rapide.
Depuis peu, le McDonald’s Wilson enrichit cette carte art de la table. Mais … En savoir plus »



« Une vie pour une vie »: le parcours combattant, coeur battant des Berneron

Posté le 4 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

« Une vie pour une vie ». Johann pour Nôa. Nôa par Johann. A l’inverse de ce qu’avait écrit Alexis de Toqueville, leur histoire est une galerie de tableaux où il n’y a que des originaux et aucune copie. Le livre du papa Berneron pour l’amour de sa fille, que cette chienne de vie a décidé de mordre à l’âge de 6 ans en lui faisant un mauvais tour de rein, ouvre ses pages sans prétention mais avec un encrier rempli d’émotion. Charles Baudelaire aurait pu en être le préfacier en usant de ces écrits dans « Les fleurs du mal »: « Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux, qui réfléchiront leurs doubles lumières. Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux ». Nôa et ses parents, c’est une vie pour une vie à crédit des douleurs, des soirs chagrins, des matins torturés. Une vie pour … En savoir plus »



L’écrit du coeur du petit papa de Nôa Berneron

Posté le 4 octobre, par La Rédaction dans Politique Société, Sciences et Education. Pas de Commentaires

Le peintre Vincent Van Gogh écrivait: « Mon brave, n’oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu’à celles-là nous y obéissons sans le savoir ». L’écrit du coeur vient de l’intérieur et jaillit avec la profusion d’émotion. Surtout d’un petit papa à l’égard de sa fille, sa fille, sa bataille. Depuis longtemps, Johann Berneron, père de Nôa, désire coucher sur papier le conte de faits de sa fée. Se livrer pour le livre de la vie de sa protégée chahutée par la fatalité. Une vilaine maladie l’a frappée à l’âge de 6 ans. Une angoisse qui prend la famille aveyronnaise aux tripes. Qui l’oblige à migrer à Toulouse, dans les couloirs angoissants de l’hôpital. Pour accrocher un sourire à la face de Johann et de Nathalie Berneron, la Maison des Parents Ronald McDonald, à Toulouse-Purpan, … En savoir plus »



Gérard Garrigues, un papa pour les « Enfants Terribles »

Posté le 17 février, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

 

Les enfants ont toujours besoin d’un père. Et pour des terribles, il faut un papa prônant la bonne éducation des cuissons et des émulsions. Et dans ce cas de cuisine, en paraphrasant Johnny Hallyday, « ce mec là, mon vieux, il est terrible ». Pour sortir de l’eau tiède et du lot le temps d’échappées belles, pour mettre en bouche des goûts, un chef une étoile au Michelin vient prêcher, rue des Prêtres, l’homélie des mets. Durant six messes culinaires aux « Enfants terribles », ce sera l’évangile selon Gérard Garrigues. A quatre mains pour des confessions d’exception.
Gérard Garrigues va en effet saupoudrer de son talent les assiettes mignonnes des « Enfants Terribles » pour les rendre coquettes, gourmandes et généreuses. A sa sauce, l’homme du Pastel va mettre les pieds dans les plats, en rendant sacrés ses secrets. Une magie qui se combine en quatre … En savoir plus »



Coup de coeur 2015: La Maison des Parents, 10 ans de portes ouvertes à la fraternité

Posté le 22 décembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre, Politique Société. Pas de Commentaires

Douloureux en cette année, alimentée par l’horreur, les massacres, les angoisses, et les excès anxiogènes, de décerner le coup de coeur 2015. Car tant de coeurs innocents ont pris des coups. Des coups traitres fourbis par des non êtres humains. 2015 n’est d’ailleurs pas finie, mais que soit mis un terme au terne. Apportons un peu de lumière, en ne mettant jamais à l’ombre le sombre subi par les victimes et leurs proches. Eclairons, éclairons, en claironnant nos valeurs de partage, d’altruisme, et de fraternité. Chacun à notre niveau de compassion et de citoyenneté, nous nous devons de dire, ce que nous voulons médire et maudire, mais aussi ce que nous voulons enorgueillir et faire luire. En ce sens, le plus profond pour ne justement pas consentir au vide et au contraire se consoler d’une beauté d’humanité, il est de … En savoir plus »



Je m’appelle Nôa: ma Maison des Parents, ma bataille

Posté le 3 décembre, par La Rédaction dans Politique Société, Sciences et Education. Pas de Commentaires

Elle a une délicate alacrité. Pourtant elle n’a pas été épargnée par le sort. Coquin le sort avec Nôa Berneron. Et tant mieux si elle sait être coquine avec lui, pour manifester son aura de normalité, ses exquises esquisses à la fatalité. Nôa, aujourd’hui 14 printemps, et quelques hivers douloureux, est une super young woman. Une délicieuse ado qui n’a pas vécu que le délicieux. En décembre 2006, la maladie s’invite comme un boulet sur son sapin de Noël. Un cadeau empoisonné. Johann et Nathalie, ses parents, résidents à Villefranche-de-Rouergue, conduisent, Nôa alors 6 ans, dans leur traineau automobile à l’hôpital des enfants de Toulouse-Purpan. A 2h30 de leur Aveyron. Loin, loin. Trop loin alors qu’il faut être près d’elle. Une transplation rénale avec tous les effets induits, toute la vigilance, toutes les précautions. Toutes les angoisses…

SA VOIX PORTE LE … En savoir plus »



Dîner des chefs: « La Maison des Parents », en entrée, plat et dessert

Posté le 27 novembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

 

 

Vivre avec. Avec la menace, la peur, la douleur et le malheur. Vivre en France. Le vendredi noir du 13 novembre nous a glacés comme le malheur. Vivons ensemble. Tous ensemble. Comme le racontent ou le témoignent depuis 10 ans les enfants, et leurs parents, touchés par cette part d’injustice, au sein de la Maison des Parents Ronald McDonald de Toulouse. Au sein de cette maison d’accueil super-architecturé par l’association « Dessine-moi une maison », où environ 10.000 familles de la région pyrénéenne, d’ailleurs en France, et même de l’étranger ont vécu et vivent depuis 10 ans en se détachant de la sidération de la maladie de leurs progénitures soignés au CHU de Toulouse. Vivent ensemble, tous ensemble avec Vincent le parrain, Julien le président, Linda, la directrice, Aurélie la directrice adjointe, Fanny l’assistante de direction, les équipes et les bénévoles, tous … En savoir plus »



A Singapour, McDo se paye notre truffe!

Posté le 26 novembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Que pense Michel Réglat, Monsieur McDo à Toulouse, de ce crime de lèse-gastronomie? On ne sait. Il faut avouer que cet homme au coeur aussi saignant qu’un triple steak est occupé actuellement à la table du caritatif avec le dîner des 15 chefs au profit de la « Maison des Parents » Roland McDonald à Toulouse, le lundi 7 décembre. Un repas nec et l’ultra en plus solidaire avec la vente aux enchères et l’assurance de la présence de 180 convives. Le tout mitonné par les associations « Dessine-moi une maison » et « Sucré Salé ».
Entre deux plats mitonnés du must, lui posera-t-on la question qui « tue la truffe »? Qui ose se payer « notre truffe »? Quick avait osé cette opération kidnapping sud-ouest production lors des fêtes de Noël il y a quelques années en mettant au menu un hamburger au foie gras, McDo tape plus … En savoir plus »



Toulouse: « Dessine-moi une maison » convoque un G 15 des chefs

Posté le 23 octobre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre, Politique Société. Pas de Commentaires

Les assiettes auront du cran. Elles seront articulées, précises, comme le reste, elles fonctionneront à l’unisson. A l’unisson de la Maison des Parents Ronald McDonald de l’Hôpital des Enfants du CHU de Toulouse lors de ce dîner des chefs du 7 décembre à l’Espace Vanel Arche Marengo à Toulouse. Un dîner invitant à sa table une vente aux enchères d’oeuvres d’arts et d’objets rares. A l’unisson d’un menu de talents assaisonné de solidarité et assorti d’un coulis de bienfaisance. A l’unisson d’une maison du réconfort pour des familles qui accompagnent leurs très chers, leurs chairs sur le douloureux chemin de l’hospitalisation. A l’unisson d’une maison fraternelle dont les collectes de fond de cette soirée seront destinées à financer les travaux de rénovation et d’aménagements des pièces à vivre. Une maison parrainée depuis 2005 par un rugbyman au coeur plus gros … En savoir plus »



Stade Toulousain-Racing: McDonald’s y sert un menu de fête

Posté le 25 décembre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Parfois, les héros du sport, reclus dans leur obsession de perfection ou malheureusement quelque fois pour certains dans leur égocentrisme imbécile, ou pour d’autres dans une méga-sensibilité qui vire à la paranoïa, ne comprennent pas tout le temps ô combien les enfants les aiment. Les badent même, ou rêvent de leur carrière – même s’il vaut mieux que les jeunes se concentrent sur les études et l’obtention d’un métier, car tout le monde ne devient pas Messi, Federer, Kobe Bryant ou Thierry Dusautoir d’un claquement de doigt. Sans sombrer dans un angélisme béat ou dans l’adulation extrême, force est de reconnaître que les joueurs du Stade Toulousain se prêtent à ce jeu communion avec la jeunesse. Et à Toulouse, grâce à un équipier nommé McDonald’s. Car McDo et le sport, les sports, c’est un couple en courses depuis plus de … En savoir plus »