Proust


Boulangerie Saint-Georges: un show gustatif prise de températures festives

Posté le 13 décembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Un peu de tout, mais surtout du nouveaux nés- en cette période de nativité,la tradition a bon gout-, mais tout qui, en soi, fasse tout un plat de découvertes. La boulangerie-pâtisserie Saint-Georges, antre des amis de pains, Christine et François Le Galo, met, ce samedi, ses grands plats créatifs dans les petits plaisirs gustatifs. Oyez, oyez, dégustez, bonnes gens, place Saint-Georges, gueletonnez au plus près des arrivages de 11 heures à 16 heures, échauffez vos ramages en prévision de votre trêve confite de bons sentiments et d’agapes scintillants. Outre cette bourse aux réjouissances, vous pouvez aussi réjouir votre bourse en gagnant le lot de 50 euros qui sera décerné le mardi 20 décembre.
En attendant ce pain béni ou cette cerise sur le gâteau, vos estomacs auront le loisir de s’offrir en cadeau les cadeaux maisons en portion tentation et invitation … En savoir plus »



Katie Nat et Paul Monnier, quel bonheur d’y voir double

Posté le 10 mai, par La Rédaction dans Culture, Gastronomie Arts de vivre, Mode et Déco. Pas de Commentaires

Croiser au carrefour de leur 20 ans de vie Katie Nat et Paul Monnier, deux figures du Toulouse des faiseurs, « By Katie Nat » pour elle, salon où l’on crée pour la cause, « Volume original » jam musique et verbe pour lui, c’est une délicate et punchy partie de tchatche. Avec une punk rationnelle et un John McEnroe sage. C’est « anarchic » in Toulouse pour un duo l’ovni please l’ovni dans un ciel de méconnaissance avant fusion intégrale catalysée par une étanchéité de faits et surtout de faire l’un avec l’autre. Entre eux, minimalisme et cérébral, mais aussi maximalisme et fulgurance, court-circuitent les évidences. « Toute vie, écrivait Scott Fitzgerald, est un processus de démolition », et de reconstruction rajouteraient nos deux oiseaux de bonne augure. « D’ailleurs, s’exclament ces bâtisseurs et bricoleurs, au lieu de faire des pétitions contre, les gens devraient plutôt faire des … En savoir plus »



Avec Jean-François Delort, d’art d’art au château de Saint-Martory

Posté le 4 septembre, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

Un héritage et une postérité. Un hommage et un pélerinage. Une histoire et il était « une foi ». Une foi ancrée en lui de faire pour lui d’abord, puis une dévotion en lui en pensant à lui. Au nom du Père, ainsi soit Jean-François Delort, baroudeur professionnel, banquier d’affaire aux Etats-Unis et découvreur de terrains au Brésil, et art addict nourri par ses pérégrinations. Explications des textes conjugués au passé et recomposés au présent de l’admiratif. Le paternel de Jean-François Delort vit de rêves châtelains, pas de fantasmes de château en Espagne. Et ses songes de nuit d’aimer le font tombé raide dingue du château de Saint-Martory en Haute-Garonne. « Cette année, ce sont les 500 ans d’existence du château. Sa construction a débuté en 1515, à l’époque de la bataille de Marignan. A ce moment-là, François 1er n’avait pas ramené Léonard … En savoir plus »