Numérique


L’homme « silicolonisé » par un courant baba pas si cool

Posté le 20 décembre, par La Rédaction dans Culture, Economie Entreprises. Pas de Commentaires

En cette période de Noël où prolifèrent, pour les gamins qui veulent être in ou les seniors qui refusent d’être déconnectés, les achats des objets connectés et de protocoles dits « intelligents » chargés de nous assister en continu, le philosophe Eric Sadin dénonce le cadeau empoisonné de cette vision du monde du tout-numérique. Alain Souchon chantait dans « Foule Sentimentale »: « Oh la la la vie en rose. Le rose qu’on nous propose. D’avoir les quantités des choses. Qui donnent envie d’autre chose. Aïe, on nous fait croire. Que le bonheur c’est d’avoir. De l’avoir plein nos armoires…Il se dégage de ces cartons d’emballage. Des gens lavés, hors d’usage. Et tristes et sans aucun avantage. On nous inflige des désirs qui nous affligent… »

UN BEAU DESIR HEDONISTE AU DEBUT, UN VRAI CAUCHEMAR AUJOURD’HUI
Avec son ouvrage critique « La Siliconisation du monde », Eric Sadin montre combien … En savoir plus »



Very Well, Steve Gallais self-made jobs

Posté le 25 avril, par La Rédaction dans Culture, Economie Entreprises. Pas de Commentaires

Rivaliser avec les fantômes et les fantasmes, oser avec les magiciens osés, surprendre avec ce qui est suspendu. Caméléon express dans une vision globale constamment évolutive, mutante, Steve Gallais, autodidacte autoproclamé, en pilotage auto-sensible, a construit sa cosmogonie, « Com »ogonie, en avant-gardiste définitivement affranchi. Point d’avatar chez lui car il est interdit de maudire maquillé de trahisons. Mais des facettes constitutives d’une carrière cascadeur sur un circuit dessiné de zig-zag familiaux. Le boss de Very Well, agence indépendante de com’, de prod’, de créa, de digital, est un cas d’une autre école dans notre western moderne économique et estudiantin. D’une limpidité oxymorienne. « Je suis toulousain, né à Toulouse. C’est ma mère qui m’a appris la vie. Mon père est parti très tôt. Dans la vie, je n’ai manqué de rien, mais j’ai manque de tout. J’ai vécu tous ces moments, mais … En savoir plus »



Bertrand Serp, la culture du Maker

Bertrand Serp est une des personnalités politiques les plus en vue de Toulouse. Vice-président de Toulouse Métropole en charge de l’économie numérique et robotique, le maire de Quartier Toulouse Saint-Cyprien est sur tous les fronts. Chez lui, l’homme et le citoyen ne font qu’un. On en oublierait presque sa passion pour la photographie, en découvrant dans son bureau, l’immense affiche d’une exposition au Château d’eau.
« La politique est venue par passion de l’engagement citoyen. Je suis tombée en politique très jeune. D’abord simple militant et libéral convaincu, j’ai rejoint le RPR, avant d’être propulsé en 2001 sur la liste de Philippe Douste-Blazy puis de rejoindre l’UMP. C’est là que j’ai connu Jean-Luc Moudenc. Là aussi que j’ai découvert La Mêlée numérique, association toulousaine dédiée aux nouvelles technologies ».

« L’année des Makers »
Homme de réseaux, dirigeant de Public Partner, agence … En savoir plus »



Tournée des Commerces: Toulouse tête de gondole pour la promo du numérique

Posté le 14 mars, par La Rédaction dans Economie Entreprises. Pas de Commentaires

Le numérique pour certains commerçants, artisans ou chefs d’entreprise, c’est un peu matière grasse contre matière grise. Thèse, antisynthèse, synthèse, des doutes, des hypothèses et même de la foutaise. Mais le temps du numérique avance à la vitesse de Flash Gordon, avec le e-commerce qui va plus vite que la petite musique du tiroir-caisse. Mieux vaudrait pour certains commerçants maîtriser la souris pour attirer le cha…land.
Car le consommateur nouveau est arrivé, et avec, la tablette et le smartphone comme miroir outil de concurrence. Le changement, c’est ici vraiment maintenant. Bien loin d’une promesse de campagne, mais plutôt une certitude pour faire campagne commerciale. Quatre entreprises du web bretonnes, Ubliflow, Digitaleo, Mediaveille et Shop Application, association de bienfaiteurs des bienfaits du web, ont pris le bus pour une tournée des commerces afin de démocratiser le digital auprès des commerçants et d’entreprises. … En savoir plus »



Photos et patrimoine: pour le Dieuzaide le Lieu Zaide

Posté le 14 août, par La Rédaction dans Culture, Politique Société. Pas de Commentaires

Arrêts sur images. Immortaliser l’histoire. Et quelle histoire entre Toulouse et son photographe phare, sa lumière photo, Jean Dieuzaide. Si Toulouse aspire, avec la volonté affichée de Jean-Luc Moudenc, de figurer au nom de ville au patrimoine de l’Unesco, mieux vaut mettre tous ses atouts patrimoniaux dans son zoom visuel. Alors oui Jean Dieuzaide et le projet toujours défendu par la mairie actuelle du Lieu Zaide, véritable musée unique du travail du photographe, malheureusement laissé dans la chambre noire par l’ancienne municipalité qui n’avait pas le flash pour cet espace.
Jean Dieuzaide, fils de famille modeste mis dans le bain de l’argentique par son paternel, se fait tout d’abord un prenom « Yan » en figeant des personnalités un peu avant la seconde guerre mondiale. Et notamment le Général de Gaulle lors de sa venue dans la Ville rose. C’est avec sa série … En savoir plus »