Monsieurmarius


Le château Lagrezette reprend son pied…à terre à Toulouse

Posté le 8 novembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Une vitrine rue de Metz qui agite les papilles. Mais depuis deux ans, le vin du château de la Lagrezette ne passait plus dans le gosier des amateurs du malbec, le cépage « champagne » de Cahors, à cause de travaux pour des raisons d affaissement d’immeuble. Aujourd’hui, le vignoble d’Alain Dominique Perrin, président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, et ex-big boss de Cartier et de sa maison mère, le groupe de luxe Richemont, reprend son pied…à terre à Toulouse avec la réouverture de cette boutique qui a de la robe classieuse. Pour mettre un peu plus de corps à cette soirée relance, Alain Dominique Perrin a fait appel à un metteur en scène mise en bouche césarisé par Gault & Millau, Nicolas Brousse, le chef patron de Monsieur Marius, capable de quelques sortilèges culinaires bien envoyés, notamment pour accompagner … En savoir plus »



Le top 5 des personnalités toulousaines 2014

 Il est toujours subjectif, et certains diront même obsolète ou partisan, de nommer les personnalités qui ont participé à l’épanouissement, à l’attractivité, à la renommée de Toulouse au cours de l’année écoulée. Mais, qu’importe, et voici notre palmarès.

Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole

« Rappelez-vous les sondages, ils nous donnaient battus. Je ne cessais de dire que seule la réalité du terrain apporterait la vérité. Et sur le terrain, on nous a vus tout au long de la campagne, tellement vus qu’il n’y avait que nous et vous. Et la vérité a parlé avec le résultat des élections » se réjouissait Jean-Luc Moudenc, vainqueur à l’énergie d’une course de fond municipale en mars dernier avec 52,06% des voix contre le maire socialiste sortant, Pierre Cohen. Et depuis qu’il a pris les clefs du Capitole, Jean-Luc Moudenc s’est adonné à son … En savoir plus »



Avec sa tchatche épicée, Sandrine Prim est en tête sur le billot radiophonique

Posté le 13 février, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Du bouche-à-bouche pour permettre à des restaurateurs ou à des professionnels de l’alimentation de faire vivre sans s’essouffler leur entreprise, ou mieux même leur apporter une bouffée d’oxygène promotionnelle pour qu’ils ne vivent pas en apnée économique. Côté mangeaille, Sandrine Prim, brune sicilienne catalane à la langue bien pendue, est en tête sur le billot radiophonique régional, avec ses chroniques al dente « Les cordons bleus de la Ville rose » sur France Bleu Toulouse. Que ce soit au service des estomacs urbains qui digèrent maigre en réchauffant des soupes bios entre leurs mitaines ou prônant la street food servie en trois coups de cuillère à pot, ou que ce soit pour les résistants actifs du mouvement viandard ou les stressés de la restriction alimentaire, Sandrine Prim, ambassadrice du Prix Lucien Vanel, belle course à l’échalote annuelle entre les restaurateurs haut-garonnais, joue … En savoir plus »