Macron


Exit Gérard Bapt député, le triste destin du Château Las Planes va-t-il changer?

Posté le 15 juin, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

La sanction citoyenne du premier tour des élections législatives est tombée comme un couperet. Exit Gérard Bapt, le maire de Saint-Jean, éliminé sur le 2e circonscription de la Haute-Garonne, ne connaîtra pas un neuvième mandat de député. Ses détracteurs ont bonne mine, et notamment ceux qui, à Saint-Jean, le fustigeaient pour le non-respect de sa promesse de protéger le château Las Planes, rebaptisé Maison Treilhes, du nom du héros mort pour la France en juin 40, après le rachat par la ville de Saint-Jean. Le député aujourd’hui abandonné par l’électorat populaire promettait lors de l’achat en 2005 de conserver cette bâtisse historique, en la transformant en mairie ou en médiathèque. Il n’en fut rien, et le château fut abandonné (NDLR: ironie de l’histoire qui change de camp) sans entretien, cible de pillages, des incendies et des intempéries. Gérard Bapt vendit … En savoir plus »


Emmanuel Macron, « En Marche » avant toute…à droite et à gauche

Posté le 30 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

En France, l’histoire politique témoigne que pour accéder à la magistrature suprême, le candidat doit répondre à trois exigences canoniques: l’expérience avec le vécu affirmé d’un exercice, la compétence associée à une résistance de fer pour ne jamais vaciller et la capacité de rassemblement. A l’aube de la présidentielle de 2017, un des prétendants ne présente pas vraiment cette carte d’identité: Emmanuel Macron. Mais il a d’autres atouts pour déjouer les évidences de ce poker menteur.
A cet instant, la glorieuse incertitude règne. Hollande valse d’hésitations. Fillon, le nouveau leader maximo de la droite, surtout conservatrice et bourgeoise, est toutefois rejeté par la droite moderne, plus populaire et ouverte sur le centre. Un allié de Macron s’en fait d’ailleurs le pote porte-parole: « La droite est divisée comme jamais. Il n’y a aucun accord entre les courants sur l’Etat de droit, ni … En savoir plus »



Tonsor & Cie, le barbier de sa Ville se fait mousser par le prix « Talent Starter »

Posté le 14 septembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Enfin aller chez le barbier de sa Ville. En s’asseyant dans un des fauteuils du salon très gentleman du 31 rue Bouquières, le client remarqua en un clin d’oeil que sa voisine était charmante, mais elle était accompagnée d’un mélomane renfrogné à la barbiche menaçante qu’il décida alors d’aller se faire tailler par un des trois maîtres barbiers, as de la tradition et de l’esthétisme, Hervé, le barbier officiel du Tour de France, Pascal, ou JP. Dans l’antre de Tonsor & Cie, triangle d’art du barber shop, du concept store et du lifestyle, vous êtes dans un lieu pour l’homme nulle par ailleurs. Si décalé, si détonant, si innovant en faisant féconder le meilleur du passé, que lors du Mondial de la Coiffure à Paris, où d’ailleurs un certain moderne hipster à la barbe légèrement fleurie mais à la popularité … En savoir plus »



Sarkozy : l’acharnement politique continu !

Posté le 7 mai, par admin dans Politique Société. Pas de Commentaires

La cour d’appel de Paris a confirmé la mise en examen pour corruption, trafic d’influence et recel de violation du secret professionnel de Nicolas Sarkozy dans l’affaire des écoutes avec son avocat Paul Bismuth.

Rappel des faits 

Nicolas Sarkozy est soupçonné d’avoir, en 2014, sollicité Gilbert Azibert, Haut magistrat, par l’intermédiaire de son avocat, Thierry Herzog, «pour tenter d’influer sur une décision» de la Cour de Cassation, dans l’affaire Bettencourt.
Nicolas Sarkozy aurait promis en compensation, d’intervenir pour que le magistrat obtienne un poste à Monaco. En finalité rien de tout cela n’a eu lieu.
Quant au dossier Bettencourt, Nicolas Sarkozy a obtenu un non-lieu.

Il est important de rappeler que c’est dans le cadre d’une toute autre enquête concernant l’éventuel financement de sa campagne de 2007, que ces appels auraient été interceptés.

Explication ce jour de Paul-Albert Iweins, l’un des avocats de Nicolas Sarkozy.
«Contrairement à … En savoir plus »



1515 Marignan, 1815 Waterloo, 2015 ?

Posté le 1 janvier, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Prose combatif le Président de la République hier soir lors de ses voeux aux Français. Et pourtant que de guerres lasses. Et une côte de popularité de vaincu. Neuf minutes punchy alors que sur le ring politique, François Hollande est sans cesse au bord du KO. Evidemment, tous, même ceux qui ne croyent pas du tout en lui, souhaitent que la France sorte des ornières et du marasme. Alors, il est allé de propos pugnaces avec deux idées fortes, la confiance en l’avenir et le rassemblement, « Je veux en finir avec le dénigrement et le découragement. Les Français ont toutes les raisons d’avoir en confiance en eux, mais à une condition: avancer, faire preuve d’audace, refuser le statut quo, écrater la régression. La France est capable de se transformer. Vous y êtes prêts. » Un vous qu’il a aussi conjugué en … En savoir plus »



Aéroport de Toulouse-Blagnac: les Chinois raflent la mise

Posté le 5 décembre, par admin dans Economie Entreprises, Politique Société. Pas de Commentaires

Cela faisait une dizaine de jours que l’annonce était présentée comme « imminente ». Hier en début de soirée, le ministre de l’économie Emmanuel Macron a donc mis fin au suspens en révélant que la candidature chinoise au rachat de 49,9 des parts de l’aéroport de Toulouse-Blagnac avait finalement raflé la mise. Dans un communiqué de presse cosigné, Michel Sapin (le ministre des finances) et Emmanuel Macron déclarent « avoir choisi, sur avis conforme de la Commission des participations et des transferts, le consortium Symbiose, constitué de Shandong Hi-Speed Group et de Friedmann Pacific Asset Management comme acquéreur d’une participation de 49,99% détenue par l’Etat. » Toutefois, le groupe chinois pourrait céder 16% de ses parts à un actionnaire français. Evidemment, toute cette issue n’est guère surprenante. L’avance prise par la candidature chinoise dans le résultat final avait largement fuité … En savoir plus »



Le nouveau gouvernement de Manuel valse-t-il avec la droite?

Posté le 28 août, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Politique Société. Pas de Commentaires

Un chômage à la hausse avec un record en ce mois de juillet (+ 0,8%), une croissance famélique, et une cote de popularité tombée dans les abysses (avec une chute de 9 points en un mois pour le Premier ministre), le couple Hollande-Valls aurait depuis trois jours viré de bord. Les « frondeurs » PS et l’ultra-gauche se sentent cocus. En raison tout d’abord du jet par-dessus bord des trublions de l’aile gauche, les Arnaud Montebourg le turbulent interventioniste étatique, son clône gauchisant Benoït Hamon et Aurore Filippetti la prêtresse de la culture col roulé Larzac et bobo baba. Ensuite en nommant Emmanuel Macron au ministère de l’Economie un social-libéral décomplexé amoureux des boutons de manchette dandy-bourgeois au CV joaillerie apprenti philosophe, banquier d’affaires chez Rothschild et conseiller du prince Hollande, Manuel Valls aurait extrait de l’ADN de gauche le noyau socialiste? … En savoir plus »