JeanGabin


Michèle Morgan, les yeux pour nous faire la pleurer

Posté le 21 décembre, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

« Ouverts à quelque immense aurore, de l’autre côté des tombeaux. Les yeux qu’on ferme voient encore ». Sully Prudhomme dans « Poésies ». Michèle Morgan, 96 ans, héroïne icône du cinéma glamour image noir et blanc cirée Studio Harcourt, a livré son dernier clin d’oeil. Paupières de pierre dorénavant, son certain regard restera à jamais accroché au mur panthéonisé du cinéma français des années 30 à 50. Née Simone Roussel à Neuilly-sur-Seine le 29 février 1920, la petite gamine grandie à Dieppe, soufflant ses bougies anniversaire que tous les quatre ans, avait vite soufflé à sa mère qu’elle se rêvait comédienne: l’autre Garbo, la nouvelle Dietrich, la seconde Harlow. Une mage astrologue lui aurait prédit la célébrité dès l’âge de 3 ans. Regard précoce sur « T’as d’beaux yeux, tu sais ». Et sa réponse désarmante à un Gabin embrumé dans « Quai des Brumes »: « Embrassez-moi ».
Révélée … En savoir plus »



Françoise Hardy à Thomas Dutronc: je suis venue te dire que je vais m’en aller

Posté le 19 septembre, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

 

On n’oublie rien de rien. On s’habitue, c’est tout. La douleur prend juste des couleurs. La mort de l’amour maman, c’est tout d’abord l’outre-noir. La vie qui n’est plus tenue au fil de l’envie de vie. Le deuil au seuil du seul sel d’être là, pour ne plus être avec elle. La fin de l’intime estime. A l’heure de l’ultime, elle est venue lui dire qu’elle allait s’en aller. Et ses larmes ne pourront rien changer. Françoise Hardy, comme dit si bien Verlaine au vent mauvais, est venue dire à son fils Thomas Dutronc, qu’elle allait s’en aller. Avec sa chanson « Tant de jolies choses », une des icônes de la pop, toujours la classe à faire, surnommée par Jean Gabin « La discrète », confesse à son fils que son heure est venue. Il se souviendra des jours anciens et pleurera. Ces … En savoir plus »