Gabin


Michèle Morgan, les yeux pour nous faire la pleurer

Posté le 21 décembre, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

« Ouverts à quelque immense aurore, de l’autre côté des tombeaux. Les yeux qu’on ferme voient encore ». Sully Prudhomme dans « Poésies ». Michèle Morgan, 96 ans, héroïne icône du cinéma glamour image noir et blanc cirée Studio Harcourt, a livré son dernier clin d’oeil. Paupières de pierre dorénavant, son certain regard restera à jamais accroché au mur panthéonisé du cinéma français des années 30 à 50. Née Simone Roussel à Neuilly-sur-Seine le 29 février 1920, la petite gamine grandie à Dieppe, soufflant ses bougies anniversaire que tous les quatre ans, avait vite soufflé à sa mère qu’elle se rêvait comédienne: l’autre Garbo, la nouvelle Dietrich, la seconde Harlow. Une mage astrologue lui aurait prédit la célébrité dès l’âge de 3 ans. Regard précoce sur « T’as d’beaux yeux, tu sais ». Et sa réponse désarmante à un Gabin embrumé dans « Quai des Brumes »: « Embrassez-moi ».
Révélée … En savoir plus »



Plus Bébel ses vies

Posté le 2 novembre, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

Dans « Confessions », Rousseau écrivait, « Je ne sais rien voir de ce que je vois; Je ne vois bien que ce que je me rappelle, et je n’ai de l’esprit que dans mes souvenirs ». Depuis 1960, les mondes couplés de l’édition et du cinéma réclament à corps et écrits que Jean-Paul Belmondo raconte Bébel ses vies. En 1960, à la sortie d »A bout de souffle », l’acteur préféré des Français manquait encore un peu de souffle pour boucler un bouquin. L’homme qui s’est toujours voulu Scapin, héros d’une comédie permanente, et qui avait confié très jeune à sa maman (dont le portrait ouvre le livre) qu’ « il voulait être clown » et qui lui avait répondu « Tu l’es déjà », a en permanence joué un tour de passe-passe pour ne jamais se livrer. Il a, enfin, décidé de se souvenir pour nous rappeler qu’il … En savoir plus »