France


A vos poignets!

Posté le 22 novembre, par admin dans Mode et Déco. Pas de Commentaires

A vos poignets!

Cadroin’s Stone :
{ Déf : marque de bijoux mixtes conçus en perles issues de pierres naturelles.
Cadroin : rue bordelaise du centre ville ; Stone : nom masculin traduction de l’anglais pierre, substance minérale qui du fait de sa dureté, de sa beauté de son éclat sert à la confection de bijoux. }

Cadroin’s Stone, un nom singulier pour une marque de bijoux devenue incontournable à Bordeaux.
Depuis la rentrée, chez NDE à Bordeaux, les bracelets en pierres naturelles se lovent autour de tous les poignets.

Guillaume et Fred, deux garçons « made in Bordeaux » imaginent leur premier bracelet, après un coup de coeur devant une vitrine parisienne où les perles en pierres naturelles se déclinent par centaines, toutes en rang.
C’est dans un salon, où elles s’éparpillent dans des coupelles en porcelaine blanche dans une atmosphère contemporaine sur une odeur de cire … En savoir plus »



Daniel Haley: la fatalité du pilote américain enfin une réalité reconnue

Posté le 15 novembre, par La Rédaction dans Insolite, Politique Société. Pas de Commentaires

« Ô temps suspends ton vol! et vous, heures propices, Suspendez votre cours ! » écrivait Lamartine dans son poème « le Lac ». Et le temps a été longtemps suspendu pour le jeune pilote américain de juste 20 ans Daniel Haley avant que l’on n’honore son dernier vol le 17 août 1944, au-dessus de l’usine Saint-Eloi à Toulouse. Avant que son identité ne soit dévoilée en 1997, 53 ans après sa tragique disparition. Le lieutenant de l’US Air Force, aux commandes d’un Lockheed P-38, quittait en ce mois d’août 1944 la base d’Aghione en Corse pour aller mitrailler le terrain de Toulouse-Blagnac, à l’occasion de sa 5e mission. Le kid de Chicago correspondait depuis le 30 janvier 1943, date de sa mobilisation avec sa famille. Un de ces derniers courriers ne présageait pas l’optimisme: « Je suis fatigué à mort. Depuis trois jours, je … En savoir plus »



Primaire: Jean-Luc Moudenc, non aux noms, oui aux idées

Posté le 10 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Juppé, Sarkozy, Fillon, Le Maire, Kosciusko-Morizet, Coppé, ou Poisson. Faîtes vos jeux pour la primaire ouverte de la droite et du centre, dans sa dernière ligne droite avec des zig-zag croche-pieds comme la dernière saillie Juppé-Sarkozy conséquence du Trump power. Dans ce théâtre de mots et ces maux pas très doux, le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a dit non aux noms et oui aux idées: « Je préfère me positionner sur le fond des idées que sur les combats de personnes ». Jean-Luc Moudenc, réputé pour son pragmatisme hermétique et sa stratégie fédératrice, en fait encore preuve une fois, en souhaitant évidemment le changement vivement maintenant:  » La Primaire ouverte de la Droite et du Centre constitue un grand moment démocratique pour définir l’ambition de notre pays et répondre aux attentes des Français.
Elle prépare l’alternance responsable et républicaine dont la France … En savoir plus »



En tronche

Posté le 7 novembre, par La Rédaction dans Culture, Sports. Pas de Commentaires

En tronche. Face à face. Du Béziers-Narbonne des années 70 plein fer. Du Toulon-Toulouse des années 90 maousse costaud. Comme le prêche le troubadour dur au mal Daniel Herrero, quand il évoque Mayol: « Ici une âme forte, orgueilleuse,qui veille au-dessus du stade Mayol, notre temple païen. Une âme qui garde comme un joyau la bravoure des corsaires, qui se nourrit du courage des pêcheurs, des dockers, des portefaix du marché couvert ». En tronche. Le photographe de l’agence Myop et directeur artistique du festival MAP à Toulouse, Ulrich Lebeuf, cultive-t-il le langage fleuri de l’ovalie? A regarder de près son exposition photos place du Capitole avec ses portraits anthropométriques, allant de Maxime Médard, à Yoann Huget, à Yoann Maestri, en passant par Sébastien Bézy à Guy Novès, on est sur le terrain de l’ovalie en gueules. En gueule en prémices du … En savoir plus »



La juste injustice

Posté le 11 juillet, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Invainqueur. Aimé Jacquet en avait été affublé par un éditorialiste vengeur démasqué du seul quotidien sportif français avant le début du Mondial 98 en France. Avec le final, et 1, et 2 et 3…zéro que la grand Histoire a figé dans le marbre bleu, blanc, rouge. Le sport a cette logique de l’illogisme. Cette tendance à l’usage du néologisme pour caractériser une situation. Cette gourmandise cynique de cultiver l’oxymore. L’Euro de foot en apporte encore la preuve. La France a perdu de ne pas avoir su gagner. Ou pu. Le Portugal a gagné de savoir ne pas perdre. Sans jamais gagner dans le temps imparti des 90 minutes durant toute la compétition. Avec cette juste injustice, surtout au cours d’une finale d’un jeu d’une pauvre justice. Seul le vainqueur a raison quand tout devait lui donner tort. Seul le vainqueur … En savoir plus »



Faites leur un tour de… Rhin

Posté le 7 juillet, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Nos nuits sont plus horribles que leurs jours. Séville 1982, et le match du siècle assassiné, Guadalajra 1986 et le rêve englouti de la bande à Platini, Maracana et les larmes armes déposées de Griezmann. Le bourreau des Bleus est allemand. Animé par ces vicieux plaisirs de nous donner des tours de…Rhin.
Ce soir à Marseille, dans le bouillon brûlant du Vélodrome, où le Portugal à l’Euro 1984 avait été cuit au long-bouillon (3-2) après pourtant des coups de chaud, en cette nuit chaudement tempérée d’Andalousie et de Brésil caliente, il faudra faire monter en température la Mannschaft, pour qu’elle glace ses ambitions. Pour que le mercure de l’histoire vire de cul à tête. Pour qu’à la fin…l’Allemagne agonise. Mais pour tuer la bête, il faudra du muscle, de la tronche, de la cuisse et cette délicate arrogance qui fusille le … En savoir plus »



Toulouse: l’Euro de foot atteint son but

Posté le 4 juillet, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Alors que la rengaine historique espère être inversée, jeudi soir au Stade de Vélodrome de Marseille, lors de la demi-finale, « Et à la fin,…ce n’est pas l’Allemagne qui gagne », anime la France du football, à Toulouse, on continue à vivre à fond le foot. La preuve, hier soir, plus de 12.000 personnes ont « fan-zoné » sur les allées Jules-Guesde pour supporter des Bleus qui ont éteint avec sang-froid le chaud volcan islandais.
Le foot rebondit dans la Ville rose même si l’étape toulousaine de cet Euro au Stadium a été consommée, et bien consommée. Avec la modération festive en phase avec l’esprit euro-sympathique. Car, force est de constater, bilan à l’appui que Toulouse a tapé dans le mile lors de cette campagne footballistique.

UNE DES MEILLEURES PELOUSES DE FRANCE
Sportivement parlant, hormis un Italie-Suède cadenassé, avec Zlatan très très peu Ibracadabra, le Stadium a … En savoir plus »



XV de France: Fabien Galthié s’intercale dans l’attaque des idées

Posté le 28 janvier, par La Rédaction dans Sports. Commentaires fermés

Alors que Guy Novès va troquer son survêtement rouge et noir pour le très protocolaire costard-cravate du Bleu de France, stopper ses pas cadencés sur le bord de touche pour s’asseoir en posture un certain regard sur le XV de France en tribunes, Fabien Galthié, candidat déchu au poste de sélectionneur de l’équipe tricolore, s’intercale pour dévoiler ses mots bleus. Après la débâcle Coupe du Monde, la France ovale a ouvert son hôpital pour trouver le médecin urgentiste. Pour vite cautériser les blessures. C’est donc Guy Novès, flanqué de ses infirmiers Yannick Bru et Jeff Dubois, qui va opérer le grand blessé tricolore. Sans garant



Un an après…que reste-t-il?

Posté le 6 janvier, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Un an après, après l’horreur, l’horreur de Charlie Hebdo, de l’Hyper casher, une horreur qui s’est propagée comme une traînée de haine contre le terrorisme islamisme radical en novembre dernier avec le carnage du Bataclan et des cafés de Paris… un an après, pour ceux qui étaient Charlie ou n’étaient pas Charlie, mais pour ceux qui étaient au moins tous contre la barbarie, que reste-t-il? Le fameux esprit du 11 janvier, de cette France debout comme un seul homme? Entre ces temps sanglants, malheureusement, l’islamo-nazisme, comme l’avait très justement nommé Manuel Valls, a prospéré sur le sol de France. Comment justement le Président et son gouvernement avaient-ils traduit cet élan des manifestations soutenues du 11 janvier? Oui, l’hymne à la fraternité, oui le chant de la concorde, oui à cette volonté de cohésion, oui aux applaudissements à l’égard des forces … En savoir plus »



Toulouse: à la Halle aux Grains, le sang-froid contre l’effroi

Posté le 16 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Vide et pesante comme la peur, lourds et irradiants comme les pleurs, la France a vécu un week-end sous le choc du fracas barbare de raclures identitaires, qui, avec l’habituelle traîtrise de leurs comportements dégueulasses, ont, en assassinant des innocents, voulu tuer notre liberté de vivre selon notre volonté, selon notre coeur battant. Ces tueurs, français selon les analyses des dernières enquêtes, ont voulu tuer ce que leurs laveurs de cerveaux maudissent, et que nous adorons tant, la liberté de penser, la liberté d’aimer, et la liberté de vivre en paix.
Ce matin, la France s’est réveillée avec une conviction nourrie et réfléchie: un terrorisme islamiste aveugle et abject fondé sur la mystique du suicide sourd à toute forme de dissuasion est apparu sur notre territoire. Et se dire que l’on doit vivre avec. Longtemps encore… »Les terroristes ne détruironrt pas la … En savoir plus »