Fillon


Emmanuel Macron, « En Marche » avant toute…à droite et à gauche

Posté le 30 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

En France, l’histoire politique témoigne que pour accéder à la magistrature suprême, le candidat doit répondre à trois exigences canoniques: l’expérience avec le vécu affirmé d’un exercice, la compétence associée à une résistance de fer pour ne jamais vaciller et la capacité de rassemblement. A l’aube de la présidentielle de 2017, un des prétendants ne présente pas vraiment cette carte d’identité: Emmanuel Macron. Mais il a d’autres atouts pour déjouer les évidences de ce poker menteur.
A cet instant, la glorieuse incertitude règne. Hollande valse d’hésitations. Fillon, le nouveau leader maximo de la droite, surtout conservatrice et bourgeoise, est toutefois rejeté par la droite moderne, plus populaire et ouverte sur le centre. Un allié de Macron s’en fait d’ailleurs le pote porte-parole: « La droite est divisée comme jamais. Il n’y a aucun accord entre les courants sur l’Etat de droit, ni … En savoir plus »



Fillon ou Juppé: le choix des alliés et des alliés de choix

Posté le 22 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Qui roule avec qui pour ce second tour de piste de la primaire ouverte de la droite et du centre dans Toulouse et sa région? Avec François Fillon, l’amoureux des cylindres, largement en pole position depuis dimanche avec 44,1% (42,3% en Occitanie)? Avec Alain Juppé, le favori des bookmakers dont la côté a fléchi, 28,6% des voix dimanche (26,6% en Occitanie) mais qui espère en la volatilité de l’électorat?

CE SOIR JUPPE EN MEETING A TOULOUSE
Le premier plus grand édile de la région, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et Président de Toulouse métropole, a pris le parti du non-choix. Sa présence, ce soir mardi à Toulouse pour le meeting Juppé, n’apporte pas pour autant un éclairage sur sa décision. Pierre Esplugas, adjoint au maire de Toulouse, et soutien du Bordelais, livre ce commentaire: « Jean-Luc Moudenc sera présent au meeting Juppé, mais … En savoir plus »



Et c’est Poulidor qui gagne

Posté le 21 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

La Fontaine a raison, sa morale a souvent du bon…sens. La tortue avec sa carapace a le cuir dur, même quand elle se fait tancer par les coups de pattes vicieux des lièvres. Rien ne sert de courir, il faut partir à temps. Son chemin, François Fillon l’a tracé, en se répétant dans son subconscient, lui « Mister Nobody » comme le nommait son Président ultra-Président, cette morale du « Lièvre et de la Perdrix ». « Il ne se faut jamais moquer des misérables: car qui peut assurer d’être toujours heureux? »

LA VENGEANCE DE DROOPY
Hier, c’est Poulidor qui a gagné, en laissant à la fin de la première étape de la primaire de droite et du centre, à presque 24 minutes ( 44,1% pour Fillon contre 20,6% à Sarkozy) l’Anquetil de la politique, le survitaminé Nicolas Sarkozy. Hors délai, l’homme aux provocations verbales voulues, aux … En savoir plus »



Primaire: Jean-Luc Moudenc, non aux noms, oui aux idées

Posté le 10 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Juppé, Sarkozy, Fillon, Le Maire, Kosciusko-Morizet, Coppé, ou Poisson. Faîtes vos jeux pour la primaire ouverte de la droite et du centre, dans sa dernière ligne droite avec des zig-zag croche-pieds comme la dernière saillie Juppé-Sarkozy conséquence du Trump power. Dans ce théâtre de mots et ces maux pas très doux, le Maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a dit non aux noms et oui aux idées: « Je préfère me positionner sur le fond des idées que sur les combats de personnes ». Jean-Luc Moudenc, réputé pour son pragmatisme hermétique et sa stratégie fédératrice, en fait encore preuve une fois, en souhaitant évidemment le changement vivement maintenant:  » La Primaire ouverte de la Droite et du Centre constitue un grand moment démocratique pour définir l’ambition de notre pays et répondre aux attentes des Français.
Elle prépare l’alternance responsable et républicaine dont la France … En savoir plus »



NK aime la fronde

Posté le 20 octobre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

« Sheena is a punk rocker, well she is a punk rocker », scandaient The Ramones dans un de leurs hymnes révolution frondeuse. Elle ne se prénomme pas Sheena, mais l’adroite et pragmatique aspirante députée « Les Républicains » à la primaire de Droite et du centre, Nathalie Kosciusko-Morizet, mixe les idées, punk-rock, à la fois progressistes et radicales,dans le mall politique des mâles, avec quelques riffs de guitare aptes à faire siffler quelques oreilles. NK aime la fronde.

« L’EMMERDEUSE »
N’en déplaise à la gent masculine, bien chaussé dans ses mocassins à glands, Nathalie Kosciusko-Morizet est une femme politique dont les actes et les mots auront des effets sur le réel, car le réel est un lieu où l’on habite tous. Ne balance-t-elle pas pète-sec: « Je me bats pour que l’on ne parle pas que des Gaulois, des menus de substitution dans les cantines, tous ces … En savoir plus »



Le Maire, Juppé: les vrais gagnants du scrutin UMP?

Posté le 30 novembre, par admin dans Politique Société. Pas de Commentaires

Malgré la large victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP (avec un score sans appel de 64% des suffrages), le scrutin organisé par le parti de droite pour désigner son chef nous apporte des enseignements qui vont bien au-delà des résultats. Premier enseignement : la déclaration de François Fillon, ancien premier Ministre de Nicolas Sarkozy, à peine le verdict était-il connu hier soir. « L’union ne signifie pas la soumission » a ainsi déclaré François Fillon. En clair, cela signifie donc la contestation, la rébellion, bref, les complications. Pourquoi pas. Parmi les autres enseignements du scrutin, le score du candidat Bruno le Maire, qui avec 30% des suffrages exprimés réalise une percée bien supérieure à celle attendue. Le député de l’Eure, ancien ministre de l’Agriculture sous la présidence Sarkozy, ancien conseiller spécial de Dominique de Villepin avant de … En savoir plus »



UMP: présidence, primaire, et insubmersibilité

Posté le 29 novembre, par admin dans Politique Société. Pas de Commentaires

Alors que les adhérents de l’UMP ont jusqu’à 20 heures ce soir pour élire électroniquement le président du parti parmi les trois candidats déclarés (Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et Hervé Mariton), on ne peut que souligner la capacité des formations politiques à traverser les épreuves, les tempêtes, à perdurer malgré la houle. Depuis la fin de l’été et la dégringolade de l’exécutif dans les baromètres d’opinion à la suite de la démission du gouvernement Valls 1 et de l’affaire Thévenoud, les éditorialistes et les politologues s’interrogent à longueur de tribune sur la solidité des institutions de la Ve république, et notamment la protection qu’elles apportent au Président lorsque tout concourt à sa perte. Mais en ce jour d’élection du président de l’UMP, c’est la solidité des partis politiques qui apparaît comme remarquable.
Inénarrable comédie
Au-delà du résultat et des scores qui … En savoir plus »


Jean-Luc Moudenc, futur boss des maires des grandes villes : et 1, et 2 et 3 mandats ?

Posté le 14 mai, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

 

Et un, et deux et trois mandats ? Jean-Luc Moudenc, élu avec élégance, sobriété et sans équivoque à la mairie de Toulouse, intronisé sans encombre Président de de la communauté urbaine Toulouse Métropole, va-t-il réaliser la passe de trois en enfilant l’écharpe de Président de l’Association des maires des grandes villes de France (AMGVF) ? Depuis que le rapport de force politique a pris une nouvelle tournure après la claque reçue par le Parti Socialiste aux dernières municipales, les bookmakers de la politique misent sans hésitation pour une volte -face de la couleur de la gouvernance. Et dans cette optique, la candidature de Jean-Luc Moudenc à la succession de l’ancien maire socialiste de Grenoble, Michel Destot, non-candidat à sa réélection dans le cité iséroise (NDLR : Le PS a été bouté hors de la mairie par les écologistes), est plus que dans les petits … En savoir plus »



Avant ses funérailles nationales et ses obsèques, l’unanimité des hommages pour Dominique Baudis

Posté le 14 avril, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Il a quitté la scène politique, médiatique et humaine, jeudi dernier, avec la discrétion et l’humilité qui le caractérisaient. Les funérailles nationales de Dominique Baudis, homme successivement de médias, du monde politique, de l’audiovisuel, de l’art et de la défense des droits, auront lieu demain aux Invalides à Paris. Les obsèques, elles, se tiendront mercredi à 14 heures en la cathédrale Saint-Etienne, dans sa Ville rose qu’il a grandement participé à rendre belle et moderne. Depuis le jour de son décès, la classe politique, de gauche à droite, a manifesté une indéniable uninamité pour saluer ce grand Homme, à la fois humaniste, courageux, intègre, sage et engagé.
Le président de la République, François Hollande, a fait part de son « infinie reconnaissance pour le courage, l’abnégation et la tolérance dont fit preuve tout au long de sa vie Dominique Baudis, un homme … En savoir plus »



Municipales Toulouse: petite cuisine et plats indigestes

Posté le 18 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

A un peu plus d’un mois des élections municipales, le 23 mars pour le premier tour et le 30 mars pour le second, à quoi ressemble la carte météorologique politique toulousaine? Contrariée, contrariante, voire consternante. Soleil voilé avec risques de dépressions et de de dépréciations pour certains, pluvieux avec orages en interne pour d’autres, ambitions gelées sous d’autres cieux, avec une alerte générale qui guette sous les nuages dans toutes les contrées politiques, à savoir l’abstention-sanction.
LA DECEPTION DU HOLLANDISME NE PROFITE PAS A L’ULTRA GAUCHE
Pour le maire socialiste sortant, Pierre Cohen, le ciel de tous les sondages effectués s’annonce clément. Certes s’il n’arrive pas en tête au premier tour, battu à la photo-finish par son challenger numéro 1, le candidat UMP et ex-maire, Jean-Luc Moudenc, il clôturerait le second tour entre 53 et 56% des votes et conserverait le Capitole. … En savoir plus »