Conreur


Bataclan: un an après, Pete Doherty héros mélo mémoire du drame

Posté le 19 août, par La Rédaction dans Culture, Politique Société. Pas de Commentaires

Le 13 novembre dernier, le Bataclan se muait en théâtre de morts non annoncées, de départs injustes, d’assassinats ignobles, le soir d’une nuit d’automne lumière de riffs de guitares enjouées et de chants de plaisir délire des Eagles of Death Metal. De la joie pleine à la morne peine. La mort devant soi. A cause de lâches terroristes kamikazes djihadistes de l’Etat islamique. A cause de salopards de sous-hommes qui ne méritent même pas qu’on les nomme, ce serait faire trop d’honneur à la barbarie. 90 personnes tuées ignoblement en belle émulation festive. Pour une douleur d’éternité. Bien sûr, il y aura toujours un avant, mais il faut un après. La vie, avec la mémoire vive, reprend son cour mais avec un courant toujours dérivé vers les victimes et leurs proches. Jules Frutos, codirigeant de la salle de la tragédie, … En savoir plus »



Cannes, 69e: festival de femmes, année éro-chic

Posté le 12 mai, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

« Soixant’neuf, année érotique. Gainsbourg et son Gainsborough ont pris le ferry-boat. De leur lit par le hublot. Ils regardent la Côte… » D’Azur, et le défilé de divas du 7e art. Nul ne sait en ce deuxième du jour du festival croisette et paillettes, si le palmarès pour la 69e sera érotique. Au moins héroïque. Toutefois, cette année, l’érotisme du charme au féminin joue les premiers rôles lors de cette quinzaine du festival des femmes. « Vive le cinéma », pour reprendre l’antienne de Quentin Tarantino, dans un Yes we Cannes, complété hier soir par un Vincent Lindon, barbe de barde en tournage de « Rodin », par un « Vive les femmes ». L’ode à la féminité, outre l’évidente élégance de ces dames, a toutefois créé un petit malaise divorce à l’américaine, avec la pique lancée par Laurent Lafitte, le maître de cérémonie, hier soir, qui … En savoir plus »



Very Well, Steve Gallais self-made jobs

Posté le 25 avril, par La Rédaction dans Culture, Economie Entreprises. Pas de Commentaires

Rivaliser avec les fantômes et les fantasmes, oser avec les magiciens osés, surprendre avec ce qui est suspendu. Caméléon express dans une vision globale constamment évolutive, mutante, Steve Gallais, autodidacte autoproclamé, en pilotage auto-sensible, a construit sa cosmogonie, « Com »ogonie, en avant-gardiste définitivement affranchi. Point d’avatar chez lui car il est interdit de maudire maquillé de trahisons. Mais des facettes constitutives d’une carrière cascadeur sur un circuit dessiné de zig-zag familiaux. Le boss de Very Well, agence indépendante de com’, de prod’, de créa, de digital, est un cas d’une autre école dans notre western moderne économique et estudiantin. D’une limpidité oxymorienne. « Je suis toulousain, né à Toulouse. C’est ma mère qui m’a appris la vie. Mon père est parti très tôt. Dans la vie, je n’ai manqué de rien, mais j’ai manque de tout. J’ai vécu tous ces moments, mais … En savoir plus »



Prince cesse

Posté le 22 avril, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

 

Bientôt, le plus tard j’espère. Trop tôt, les départs m’exaspèrent. David Bowie a soldé notre monde en février. Prince sans rire l’a suivi dans le corbillard de l’art transformiste pop en avril. Les deux Dorian ne nous ont pas fait gré de prolongations de mois. Emoi, émoi, émoi. Encore moins d’années. Damnés, damnés, damnés. Fauchés, ils nous laissent fauchés avec deux enterrements première classe, après avoir été les premiers de la classe. Classe prépa caprices en options, Bowie péroxygéné mais jamais gênant, Prince mégalo-minet mais jamais minant.

KID IMMORTEL DE L’EXUBERANCE ET DE LA CONTROVERSE

Alors Prince, lilliputien rehaussé talonnettes, haut en accord perfection, kid codé froufrou show, extravagant extra-voyant, parano suspendu aux anneaux de mariage funk en fun et rock en rut, tu viens ne nous adresser le kiss de la mort. Le baiser du dragon fin de bal. Mort sous … En savoir plus »



Nana, le repère des « brigandes » des supers coups de griffes qui font « beaubeau »

Posté le 20 avril, par La Rédaction dans Mode et Déco. Pas de Commentaires

 

Cette Nana-là, les filles à la vanille, elle est terrible. D’un coup de seconde main estampillée luxe ultra-chic, elle vous rhabille. De supers coups de griffes qui font « beaubeau ». Comme une envie de sensualité. Comme des pupilles promises dilatées. Nana, alias Nathalie, affirme ses options, ses choix de civilisations vestimentaires. « Du deuxième main top état. Et que du haut de gamme et de la création, que ce soit pour les vêtements, les chaussures ou les accessoires. Du Celine, du Saint Laurent, du Balenciaga, du Gucci, du Valentino, du Dreyffus…Que du branché. Aujourd’hui, la seconde main est à la mode ». Le dressing est ouvert à celles qui veulent ouvrir leurs penderies bien pendues à la corde de l’élégance. Ouvert dans ce repère des « brigandes » des pièces montées glamour. Des pièces qu’on s’échange par l’entremise de la miss Nana dans le local … En savoir plus »



Toulouse: la passe de trois expos à ne pas laisser passer

Posté le 19 avril, par La Rédaction dans Culture, Sciences et Education. Pas de Commentaires

 

 

 

Toulouse, ville qui triangule en majesté patrimoine, sciences et innovations, en reflète l’essence originelle et originale à travers trois expositions actuellement dans la cité. Trois expositions parmi la longue liste qui anime la culture, alors que les détracteurs les plus zélés médisaient et médisent encore arguant que le pan culturel serait le pan sacrifié par l’équipe Jean-Luc Moudenc. Trois expositions qui jonglent entre le passé recomposé, le présent activé et le futur supérieur. Trois expositions sélectionnées par la rédaction de Toulouse Post car elles concentrent aussi ce qu’est Toulouse: la citoyenneté, l’intergénérationnel, l’initiative et l’action car une des ces trois manifestations fait intervenir les enfants pour éveiller leur curiosité. Alors en cette période de vacances, prenez le temps de vaquer à « Archéo, une expo à creuser » au Musée Saint-Raymond, Musée des Antiques, à « Des Robots et des Hommes » au centre … En savoir plus »



Novès ouvre son « Guyctionnaire »

Posté le 2 février, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Samedi, avec France-Italie ou ouverture du Tournoi des VI Nations, Guy Novès va écrire à l’encre bleue sa vie d’ovalie pour, tous l’espèrent, mettre des mots bleus sur les maux bleus. Avant d’entamer sur le terrain officiel sa profession de sélectionneur, professeur Novès, aperçu détendu et apaisé, un peu dragueur même lors de la présentation du groupe France, mais gare sous le soleil peut poindre l’orage, ouvre son « Guyctionnaire » pour en préambule, en souhaitant qu’à la sortie du Tournoi cela ne c…. pas des bulles, énoncer quelques règles de conjugaison, et mettre en lumière quelques accords de grammaire tactique et comportementale.

UNE POSTURE MILITAIRE

En douceur, ses propos vont en profondeur, érigent des paradigmes auxquels les joueurs ont plutôt intérêt à adhérer. Sinon, le sourire d’hier pourrait vite se transformer en grimace vinaigre. La preuve. Quand le boss profère que « le rugby, … En savoir plus »



Et dire qu’il y en a qui ont déjà oublié…

Posté le 27 janvier, par La Rédaction dans Politique Société, Sciences et Education. Pas de Commentaires

 

Glaçant. Toujours glaçant. Glaçant pour l’éternité. La grande honte de l’Allemagne qui l’a commis, et du reste de l’Europe qui l’a laissé faire. Six millions de juifs exterminés, des exécutions en masse de femmes, d’hommes et d’enfants innocents. L’immonde absolu. Les camps de la mort. Le cauchemar total. Des chefs nazis capables d’écouter Schubert le matin, et d’exterminer des êtres humains l’après-midi. En ce 27 janvier, journée internationale de la mémoire des victimes de la Shoah, ce crime contre l’humanité demeure une tragédie sans pareil que personne ne pourra jamais effacée. Tant que les esprits lucides pourront se souvenir, ils se doivent de continuer d’y penser emplis de honte et d’horreur. Le souvenir est le moindre des hommages à rendre aux victimes.
Le souvenir pour faire taire les négationnistes qui osent encore, plus de 70 ans après, et c’est si près … En savoir plus »



Elections régionales:le vainqueur est…l’électeur inconnu

Posté le 14 décembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Quel drôle de sport la politique française! A la fin du match, nul ne sait vraiment qui a gagné ou qui a perdu après les résultats des régionales d’hier. A qui perd gagne, à qui gagne perd. A l’extérieur, tout à coup, tu joues à la maison. Quelle drôle de guerre même! Entre ceux qui capitulent pour s’allier à des soldats de la patrie ennemie héréditaire contre la mécréante nation souverainiste, et ceux qui affrontent frontalement d’autres soldats de cette même patrie opposante traditionnelle et en montant aussi au front contre le Front. Avant la lutte finale, combien de bataillons ont eu les genoux tremblant avec le trouille au ventre de voir une armée bleue marine les bouter hors de leurs sièges régionaux? Alors, alors…ils ont appelé des réservistes pour rejoindre leurs troupes de guerre lasse. Et le sursaut fut. … En savoir plus »



Rugby: Christophe Foucaud, à fond la forme, à fond la France

Posté le 18 novembre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Il le suit. Dans l’empreinte de ses crampons. Un quart de siècle de travail en commun au service d’une cause rouge et noire, cela pèse dans le sac des décisions. Christophe Foucaud, l’ex kiné du Stade Toulousain, rejoint Guy Novès et le staffde l’équipe de France. Officieusement, la nouvelle était depuis un petit moment connue dans le giron d’ovalie. Officiellement, elle est sortie de la mêlée de la FFR comme un ballon d’attaque à mener à l’essai transformé par Christophe Foucaud vendredi 13 novembre. Le jour du vendredi noir où cet islamisme assassin a voulu tuer notre bonheur. Tuer notre liberté de vivre selon notre volonté, selon notre gré, selon notre coeur. Notre liberté de faire vivre le sport, de laisser libre court à l’expression du rugby. « On ne galvaude pas l’image de la France. C’est vrai qu’être officiellement nommé … En savoir plus »