Chatillon


Fillon ou Juppé: le choix des alliés et des alliés de choix

Posté le 22 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Qui roule avec qui pour ce second tour de piste de la primaire ouverte de la droite et du centre dans Toulouse et sa région? Avec François Fillon, l’amoureux des cylindres, largement en pole position depuis dimanche avec 44,1% (42,3% en Occitanie)? Avec Alain Juppé, le favori des bookmakers dont la côté a fléchi, 28,6% des voix dimanche (26,6% en Occitanie) mais qui espère en la volatilité de l’électorat?

CE SOIR JUPPE EN MEETING A TOULOUSE
Le premier plus grand édile de la région, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et Président de Toulouse métropole, a pris le parti du non-choix. Sa présence, ce soir mardi à Toulouse pour le meeting Juppé, n’apporte pas pour autant un éclairage sur sa décision. Pierre Esplugas, adjoint au maire de Toulouse, et soutien du Bordelais, livre ce commentaire: « Jean-Luc Moudenc sera présent au meeting Juppé, mais … En savoir plus »



Départementales: « Ensemble pour la Haute Garonne », trois prétendants au bal du roi

Posté le 7 mars, par La Rédaction dans Non classé, Politique Société. Pas de Commentaires

Après plus de 70 ans d’hégémonie socialiste, la Haute-Garonne pourrait faire des élections départementales des 22 et 29 mars prochain une date historique. Aujourd’hui toutes les projections portent à croire que l’unité, l’union sans faille de la droite au centre devrait faire basculer la donne pour les six prochaines années. Certes dans un grand flou qui préside le scrutin, car nul ne sait comment et à qui les futures compétences des départements seront distribuées et attribuées. Certes, mais l’enthousiasme, même s’il faut modération garder, de l’UMP, à l’UDI en passant par le Modem, Debout La République et Mouvement pour la France, sans occulter la société civile fortement présente sur les listes « Ensemble pour la Haute-Garonne », est de mise dans un camp qui va jouer sur la dynamique de la victoire de Jean-Luc Moudenc aux municipales de Toulouse. Un phare pour tous, avec … En savoir plus »



Haute-Garonne: Historique, la majorité sénatoriale bascule enfin à droite et au centre

Posté le 28 septembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Il est 17 heures à la préfecture de Toulouse, tout le parterre des principaux élus trépignent et s’impatientent avant la lecture officielle des résultats des sénatoriales. Quand le verdict tombe comme un historique couperet, des mines se ferment blêmes. A l’opposé, des larmes d’émotion coulent des yeux heureux de Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse. Avec trois sénateurs élus, le sortant Alain Chatillon, maire de Revel, et les béotiens, Brigitte Micouleau, adjointe à la mairie de Toulouse, et Pierre Medevielle, élu à Boulogne-sur-Gesse, contre deux sénateurs à la gauche, Claude Raynal et Françoise Laborde, l’histoire de la politique en Haute-Garonne vient de tourner la page socialiste. Le défi s’avérait de taille pour la liste Rassemblement des Républicains, car la gauche détenait quatre sièges sur les cinq avant ce match des grands électeurs. « Après des années difficiles, on mesure tout le chemin … En savoir plus »



Municipales 2014: Haute-Garonne, périls en des demeures

Posté le 24 mars, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Comme sur tout le territoire national, la Haute-Garonne n’échappe pas, après le vote du premier tour des élections municipales de dimanche, à la photographie générale: une défiance prévisible à l’égard de la gauche et du gouvernement et un rejet des urnes par le citoyen hormis dans les petites communes traduisant une certaine défaite du politique. Par contre, le département n’observe pas la montée spectaculaire du FN comme dans d’autres régions où il récolte une collecte faite d’aigreur et vindicte.
Dans la ville phare Toulouse, le maire sortant Pierre Cohen a attiré moins de lumière qu’escomptée. Avec 32,26% des voix, le premier élu sous le bannière PS-PCF-PRG ne tire pas les marrons du feu de son bilan de mandat, en étant devancé par son challenger numéro 1 Jean-Luc Moudenc, 38,2% du suffrage. Dimanche, la bataille s’annonce serrée pour le second tour. Pierre … En savoir plus »