Cesar


Le château Lagrezette reprend son pied…à terre à Toulouse

Posté le 8 novembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Une vitrine rue de Metz qui agite les papilles. Mais depuis deux ans, le vin du château de la Lagrezette ne passait plus dans le gosier des amateurs du malbec, le cépage « champagne » de Cahors, à cause de travaux pour des raisons d affaissement d’immeuble. Aujourd’hui, le vignoble d’Alain Dominique Perrin, président de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, et ex-big boss de Cartier et de sa maison mère, le groupe de luxe Richemont, reprend son pied…à terre à Toulouse avec la réouverture de cette boutique qui a de la robe classieuse. Pour mettre un peu plus de corps à cette soirée relance, Alain Dominique Perrin a fait appel à un metteur en scène mise en bouche césarisé par Gault & Millau, Nicolas Brousse, le chef patron de Monsieur Marius, capable de quelques sortilèges culinaires bien envoyés, notamment pour accompagner … En savoir plus »



Tintinophiles, objectif enchères pour marcher avec l’objet du désir

Posté le 13 octobre, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

Alors sur quoi porte le désir si aucun objet ne peut le combler : quel objet bien précis assigne-t-il à l’homme pour sa satisfaction? Tintinophiles, vous allez pouvoir vous satisfaire en dénichant l’objet réel de vos sensations, ce samedi à partir de 10 heures à Toulouse au Crédit Municipal lors d’une vente aux enchères organisée par la Maison Chausson. Certes, vous n’allez faire taper le commissaire-priseur pour une des pièces de l’oeuvre achevée d’Hergé, « Tintin et L’Alph’art », où le héros à la houppette est promis à un destin sordide: la mort par compression dans une oeuvre de César (NDLR: l’exposition Hergé se déroule jusqu’au 15 janvier 2017 au Grand Palais à Paris), mais 200 pièces sont appelées à trouver des amoureux du génie graphique d’Hergé, où le réalisme atteint parfois le nirvana de la BD.

DES OBJETS DE 10 A 1200 … En savoir plus »



A la Gazette, du pein…tre et des jeux

Posté le 14 janvier, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Certes Pierre Pardiès et Christophe Gasc, le duo des noms du restaurant « La Gazette » à Toulouse, ne sont pas Romulus et Remus, les fils de la louve romaine, encore moins Cesar et Néron, les empereurs romains conquérants, démocratie culinaire et commerciale oblige, mais la paire d’as de l’os à ronger va instaurer ce samedi une politique romaine dans leur arène gastronomique avec du pein…tre et des jeux. Au programme, l’installation des toiles du peintre Chris Carpentier, infirmier anesthésiste sous perfusion artistique pop art cautérisé à la chaleur Jean-Michel Basquiat et une rifle totem des plaisirs rires et apéro gourmand.

RAZZIA SUR LA RIFLE
« Pour la rifle, on est déjà complet », soulignait Christophe Gasc, content de son tour de carte qui va drainer à la table une sacrée troupe de « bambocheurs joueurs » qui s’attend à une soirée souvenir à rallonge où la gouaille … En savoir plus »



Si tu as les boules, tant mieux, prends le cochonnet dimanche à la Pergo Sporting Village

Posté le 15 juillet, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

« J’ai les boules ». « Tant mieux, tu as pris le cochonnet. » Ce dimanche, la Pergo Sporting Village tue la morosité à coups de carreaux pour un brunch inédit. Avec la pétanque en plat de résistance. Certes, certains arboreront, comme sous le soleil de la Joliette, ambiance Sud-est en plein esprit Sud-ouest, genre Chez César, avec marius, brettelles et pantalons bouffants, alors que d’autres, plus capitaine de pédalo, ou surfer biarrot en manque de vagues, déploieront la tenue atlantique. Q’importe le caleçon, pourvu que l’on est les boules. Et les cigales avec, qui chanteront la métamorphose de la place des lices, qui accueille le PMU de Gaillac, pour un tournoi de pétanque assurément « A Rosé »…avec modération.
Pour pointer fin ou tirer juste, il faudra toutefois de l’essence dans la machine. Alors pour faire le plein…de victuailles délicates, un brunch sera sur le sable … En savoir plus »



Et 1, et 2 et 3 Auteuil

Posté le 17 octobre, par La Rédaction dans Culture. Commentaires fermés

Si, si croyez-moi, Daniel Auteuil est d’une drôlerie vivace. Mieux même, il sait vous rendre un instant loufoque et incongru, ce qui passerait pour une pose ou une afféterie chez d’autres comédiens rôdés aux promotions sans canapé, au serre-pince en serrant les fesses, est chez lui d’une désarmante sincérité. Et ce même s’il exerce dans un absurde à la Ionesco. « Vous prenez une pomme de terre que vous partagez en deux, vous y placez au milieu un rouge-gorge, ah, c’est une recette barbare, mais elle a existé. » Désarmant, comme pris dans une épuisette surréaliste à la Tim Burton, Daniel Auteuil adoucissait l’intensité qui lui mangeait les joues quand il avait posé sa valise de réalisateur-acteur lors la sortie officielle de sa mouture « La fille du puisatier. » Un classique intemporel de Marcel Pagnol revisité par l’Ugolin de Jean de Florette, le … En savoir plus »