Canal +


« Ah que coucou », Johnny Hallyday n’est pas mort

Posté le 9 août, par La Rédaction dans Culture, Insolite. Pas de Commentaires

C’est un marronnier pourri des réseaux sociaux: l’annonce à tort, pour booster le buzz, de la mort d’une personnalité à la santé chancelante ou présente au mauvais endroit au mauvais moment. Omar Sy aurait été tué au hasard d’une fusillade à Los Angeles en mars dernier. Sa riposte avait fusé contre la désinformation: « Le jour où la connerie est tombée du ciel, rare sont ceux qui avaient un parapluie ». Jean Dujardin était passé de vie à trépas sur le forum de jeuxvideos.com, en raison du délire d’un internaute qui « s’ennuyait ferme ». Elie Semoun s’est, lui fait enterrer vivant, à la suite d’un tweet crétin. Une rumeur à laquelle il a répondu avec son humour traditionnel: « Je confirme mon décès ».
La dernière victime en date de ce phénomène idiot se nomme Johnny Hallyday. Le chanteur qui a immortalisé la boîte à coucou … En savoir plus »



Le SU Agen recadré lors d’une percée à l’usine

Posté le 22 février, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Alors que le rugby s’embourgeoise de plus en plus, que les clubs manient les zéros derrière les chiffres sur les chéquiers pour attirer les diamants sur un collier qui ne sied en rien au XV de France, que ce rugby pro français entretient et nourrit un cynisme de plus en plus glaçant en louant sa came humaine aux clubs, une formation a dégagé en touche sur le terrain des réalités. En retouches. En sortant de la mêlée des nouveaux nantis du sport, pour aller se plonger dans le monde le vrai, celui où le quidam en « chie » tous les jours pendant huit heures…pendant que ces messieurs se défoncent…et pas tous, 80 minutes le week-end. L’usine. La vraie vie, la pénible, la vie à la chaîne. Pour resserrer les liens et mesurer leur bonheur de peur qu’il ne se sauve de … En savoir plus »



Affaire Baudis: « Cette histoire était faite pour tuer »

Posté le 5 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Cinglant car elle cingle. Saignant car elle répand le sang. Pierre Desproges l’a dézingue. « La rumeur, c’est le glaive merdeux souillé de germes épidermiques que brandissent dans l’ombre les impuissants honteux ». Et poursuit sa diatribe dans « Chronique de la haine ordinaire » ainsi « La rumeur se profile à peine au sortir des égouts pour vomir ses miasmes poisseux aux brouillards crépusculaires des hivers bronchiteux ». Ysabel Baudis, l’épouse de Dominique Baudis disparu le 10 avril 2014, témoigne dans un livre au titre évocateur « La République des Rumeurs » d’Alexandre Duyck, du calvaire et de l’horreur endurés par son mari et toute sa fratrie, dans l’affaire Alègre à Toulouse, que l’on peut rebaptiser malheureusement l’affaire Baudis, tant la rumeur, les ragots, colportés, relayés, détournés et amplifiés en 2003 ont vraiment assassiné l’ancien maire de Toulouse. « Pour la première et la dernière fois », … En savoir plus »



TLT dans la mire de TV Sud

Posté le 9 juillet, par La Rédaction dans Culture, Economie Entreprises. Pas de Commentaires

Depuis le 3 juillet, et le placement en liquidation judiciaire, c’est écran noir pour nuits blanches à TLT. Le son est coupé après 27 ans d’existence et quatre procédures d’alerte. Emmanuel Schwartzenberg, le tout dernier PDG, arrivé aux manettes en 2013, savait que l’image de télé toulousaine était sérieusement brouillée:  » En arrivant, je savais bien que TLT était en redressement judiciaire. On devait mobiliser toutes les forces pour la redresser, mais on ne m’avait pas tout avoué: la chaîne devait faire face à des besoins en trésorerie qu’elle ne pouvait pas assumer », et de poursuivre lucide, « La marge de manœuvre et la capacité d’autofinancement étaient réduites à néant, comme l’a constaté le juge enquêteur. J’ai alors compris que le seul combat à mener était de lutter contre la disparition de TLT. » De guerre lasse, car comme l’avouait encore Emmanuel … En savoir plus »



Canal moins

Posté le 1 juillet, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

L’esprit Canal. La marque anti-marque. C’était de sa patte. Alain de Greef, « Deug » pour ses amis, a quitté le plateau défintivement. Comme un « Bel ami » pour les uns, comme un « Dandy pervers » pour les autres. A 68 ans, « ah tchao bonsoir ». De Greef a allumé avec le boss d’alors Pierre Lescure, et le big boss, ami de François Mitterrand, André Rousselet, en 1984 la première chaîne à péage qui décryptait le genre « décalé déconneur ». « Dans un concert de haine médiatique qui a été enthousiasmante. Elle a forgé une solidarité. C’est peut-être cela l’esprit Canal », commentait alors Alain De Greef, moteur matrice des émissions phares, qui ont perdu de la lumière depuis, « Les Nuls », « Les Nuls la grosse émission », « La Grande Famille », « Nul part ailleurs », « Les Guignols », « Les Deschiens », Coluche, ou « Le Top 50″. Les roses ont perdu de leurs épines.
Depuis … En savoir plus »



Entre Guy Novès et Cyril Vancheri, une nouvelle histoire « je t’aime, moi non plus »

Posté le 4 janvier, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

A 21 heures ce soir devant les caméras de Canal +, le Stade Toulousain va défier à Michelin un Clermont gonflé à bloc pour reprendre le leadership du Top 14, après les déconvenues du Stade Français à Lyon (12-9) dans un piètre match et de Toulon à Montpellier (16-12) revigoré par l’effet Jack White et la mise à pied de Fabien Galthié. Un Stade Toulousain, secoué après les affaires internes et les luttes de clans, mais pas abattu puisqu’il a su battre, certes a minima, le Racing lors de la dernière journée, qui se verrait bien revenir dans le top 6, synonyme de rédemption en vue des phases finales. Mais qui sait que le matelas ne compte que peu de ressorts pour rebondir, comme l’avoue Jean-Baptiste Ellisalde, le coach des arrières: « On n’a plus les moyens de laisser tomber. On … En savoir plus »



Jacques Chancel, la voix off

Posté le 23 décembre, par La Rédaction dans Culture, Politique Société. Pas de Commentaires

« Ma chance aura été d’avoir une bonne relation avec l’autre. Ca me paraît plus important que d’avoir une bonne relation avec soi-même ». Ainsi chroniquait sa vie Joseph Crampes, plus connu et reconnu sous le pseudonyme de Jacques Chancel, dont la volonté première était de transmettre, transmettre le savoir, transmettre les histoires. Depuis ce matin, cette voix chaude et douce comme le poil du chien des Pyrénées, identifiable entre mille, est off. Jacques Chancel, le Pyrénéen, enfant d’Ayzac-Ost né le 2 juillet 1928, d’un couple des deux vallées de cette vallée à laquelle il élira fidélité éternelle, un père artisan escaliériste, et une mère qui l’a tant choyé, « trop » concèdera-t-il, s’en est allé à 86 ans errer sous d’autres cieux. Dans la conscience collective et le patrimoine culturo-journalistique, Jacques Chancel, c’est avant tout deux émissions phares, pilotes, motrices du PAF, « Radioscopie » … En savoir plus »



Toulouse: football-rugby, la guerre des chaînes déchaîne les critiques

Posté le 20 octobre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Hier à Toulouse, les amoureux du sport en général ont vécu un cruel dilemme. Entre le Stade et le TFC, le coeur toulousain balançait. Surtout pour ceux qui n’étaient ni à Ernest-Wallon pour supporter les partenaires de Thierry Dusautoir en voie de guérison en Top 14 désireux de continuer de se remettre la tête à l’endroit lors de la première journée de la Coupe d’Europe contre Montpellier, ou pour ceux qui n’avaient pas fait le voyage au Stade Vélodrome new look de Marseille pour espérer enrayer la belle mécanique OM et ses sept victoires consécutives sans la moindre blague de la sardine olympienne qui bouche le Vieux-Port. Pourquoi? Parce qu’en raison de la guerre des chaînes, Canal contre Bein Sports, France Télévisions jouant les freluquets dans ce duel portefeuille, les deux rencontres étaient programmées à la même heure sur les … En savoir plus »



Yannick Jauzion: « Le doute a grippé la mécanique stadiste »

Posté le 26 septembre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

La certitude est un doute, le doute est une certitude, écrivait Nietzsche. Le Stade Toulousain, bateau amiral actuellement ivre en naviguant en eaux troubles du classement, 9e avec 10 points à 13 longueurs du leader Clermontois, à la coque torpillée par quatre défaites consécutives, cultive-t-il aujourd’hui cet antagonisme boomerang, avant de se rendre ce soir à Bayonne- pour un réveil bol d’air ou pour une asphyxie le conduisant en zone rouge des relégables-.
On cherche le pourquoi du comment et le comment du pourquoi de ce déboulonnage du roi d’ovalie pendant deux décennies: une conquête malade et des avants qui tournent au diesel en vitesse, une première ligne qui vacille sous les uppercuts adverses, un staff au bord de la crise de nerfs, un jeu sans jeu, des joueurs qui ne savent pas s’ils vont resigner dans la maison rouge et … En savoir plus »



Ugo Mola: « Nyanga, l’énigme la plus intrigante du rugby français »

Posté le 6 juin, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Passées au tamis du manichéisme et du pragmatisme, les réflexions d’Ugo Mola sur le rugby ont toute la chair du labeur continué. Ugo Mola, joueur le plus titré de l’histoire de France ovale sur le banc des remplaçants, qui a fait son éducation de joueur au Stade Toulousain puis à Castres, a, de ce fait ou de cette intercalation originale, tout ce recul nourri de sagesse et de raison pour apporter ce petit plus de perspicacité dans l’analyse. A J-1 du premier test du XV de France en Australie (NDLR: En direct sur Sport + demain à 12 heures), le manager nouvellement élu d’Albi en Pro D2, après ses passages au volant de pilote-coach à Castres et à Brive, sort d’entrée de la mêlée des controverses d’actualité très souvent priorisées. Tchic-tchac: « Pour moi, l’énigme la plus intrigante du rugby français, … En savoir plus »