Anquetil


Et c’est Poulidor qui gagne

Posté le 21 novembre, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

La Fontaine a raison, sa morale a souvent du bon…sens. La tortue avec sa carapace a le cuir dur, même quand elle se fait tancer par les coups de pattes vicieux des lièvres. Rien ne sert de courir, il faut partir à temps. Son chemin, François Fillon l’a tracé, en se répétant dans son subconscient, lui « Mister Nobody » comme le nommait son Président ultra-Président, cette morale du « Lièvre et de la Perdrix ». « Il ne se faut jamais moquer des misérables: car qui peut assurer d’être toujours heureux? »

LA VENGEANCE DE DROOPY
Hier, c’est Poulidor qui a gagné, en laissant à la fin de la première étape de la primaire de droite et du centre, à presque 24 minutes ( 44,1% pour Fillon contre 20,6% à Sarkozy) l’Anquetil de la politique, le survitaminé Nicolas Sarkozy. Hors délai, l’homme aux provocations verbales voulues, aux … En savoir plus »



Stade-Clermont: qui est le malade imaginaire?

Posté le 6 juin, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Avec ses meilleurs vieux, Toulon a été envoyé, hier soir, à la maison de retraite, avant un sacré ravalement de façade, par un insolant Stade Français, et sa troisième ligne, Lakafia-Parisse-Burban, brise-muraille. Après avoir déjà fait perdre la boussolle en barrages au Racing, les hommes du scientifique Quesada, qui, hier soir, marchait sur la lune, « J’éprouve un gros sentipent d’admiration », se positionnent comme les favoris au Brennus. Mais qui pour les défier au Stade de France samedi prochain? L’éternel battu en finale, Clermont, qui dans son fond intérieur, doit se dire que Toulon out, l’ASM peut être in. Ou le Stade Toulousain, moribond en début de saison et rebondi comme une résurection, notament lors de ses perfs à Toulon et au… Stade Français, mais aussi veinard contre Oyonnax en barrages. Autrement dit deux équipes en résilience.
Avant le coup d’envoi cet … En savoir plus »