Sports


Vincent au Clerc obscur de sa carrière

Posté le 11 janvier, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Le Stade Toulousain n’avait pas vu très Clerc, en ne renouvelant pas le contrat de son ailier international de 35 ans. Et c’est Toulon, cet été, qui avait éclairci sa situation en le signant. Depuis dimanche, et le match contre Clermont, c’est devenu obscur pour Vincent Clerc, le gendre idéal de Guy Novès, le gentleman rugbyman par excellence. Une rupture du tendon d’Achille gauche et sa saison, peut-être sa dernière au firmament, pourrait virer au chômage technique avec quatre à cinq mois d’arrêt. (NDLR: on ne le souhaite pas tant il a été toujours exemplaire en 14 années de service au Stade Toulousain. « C’est la ville dans laquelle j’ai fait mes plus belles rencontres, dans laquelle me suis construit en tant qu’homme, et dans laquelle j’ai fondé ma famille. J’espérais terminer ma carrière sur ces terres, mais je n’étais en … En savoir plus »



Michalak et Blagnac, ça rime

Posté le 16 décembre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Son pour son. Faute de ton pour ton au départ. Dorénavant, Michalak rime avec Blagnac, alors que le 9-10 international a passé la majorité de sa vie ovalie sur l’autre rive de la Garonne, chez le voisin Stade Toulousain. Actuellement en fin de course tchic-tchac à Lyon, le meneur de jeu vient de défrayer la chronique en déposant son « je » au Blagnac Sporting Club Rugby. Pour rouler une nouvelle bosse de boss. En effet, Michalak est depuis mercredi soir l’actionnaire majoritaire du club banlieusard toulousain en injectant 160.000 euros de ses propres « sept » deniers (NDLR: la ville de Blagnac apporte les autres mêmes 160.000 euros. L’aura Michalak devant permettre de séduire entreprises ou mécènes pour dégotter les 80.000 euros manquants alors pour boucler le budget nécessaire de 400.000 euros pour jouter en Fédérale 1 en 2016-2017). Son pote de parties … En savoir plus »



Vincent Moscato, itinéraire d’un roudoudur

Posté le 23 novembre, par La Rédaction dans Culture, Sports. Pas de Commentaires

 

 

Pour son petit sourire en coin, on repassera, car Vincent Moscato, le Gaillacois, enfant de la baffe sur les pelouses (Remember sa jeunesse tarnaise à Gaillac et à Graulhet le cheveu sur l’épaule et le poing revolver ou sa fourchette en acier brossé contre l’Angleterre lors du Tournoi des Cinq Nations), et dans les baloches baston boules de pétanques dans les chaussettes de rugby avec son pote de castagne, Jean-Philippe Revallier est du genre dur à faire cuire. Pour son humour potache qui tache et populaire l’air du temps, on croise alors un roudoudou. En tronche, cela donne un Vincent Moscato roudoudur. Mais un gars honnête. Honnête avec lui-même contre lui-même. Comme il l’est depuis son arrivée au Moscato Show sur RMC, où il se joue de lui-même, en sachant toutefois se fendre de quelques bourre-pifs amicaux ou pas contre … En savoir plus »



En tronche

Posté le 7 novembre, par La Rédaction dans Culture, Sports. Pas de Commentaires

En tronche. Face à face. Du Béziers-Narbonne des années 70 plein fer. Du Toulon-Toulouse des années 90 maousse costaud. Comme le prêche le troubadour dur au mal Daniel Herrero, quand il évoque Mayol: « Ici une âme forte, orgueilleuse,qui veille au-dessus du stade Mayol, notre temple païen. Une âme qui garde comme un joyau la bravoure des corsaires, qui se nourrit du courage des pêcheurs, des dockers, des portefaix du marché couvert ». En tronche. Le photographe de l’agence Myop et directeur artistique du festival MAP à Toulouse, Ulrich Lebeuf, cultive-t-il le langage fleuri de l’ovalie? A regarder de près son exposition photos place du Capitole avec ses portraits anthropométriques, allant de Maxime Médard, à Yoann Huget, à Yoann Maestri, en passant par Sébastien Bézy à Guy Novès, on est sur le terrain de l’ovalie en gueules. En gueule en prémices du … En savoir plus »



Toulouse champion du tour en ballon de l’Euro 2016

Posté le 28 octobre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Il était nul besoin de franchir un océan pour vivre sa dose d’exotisme durant l’Euro 2016 de foot à Toulouse. Le pacifique bataillon suédois, l’armée roja chez elle où l’Espagne pousse un peu sa corne, la sympathique armée galloise, Les Italiens pour une dolce vita vie en rose, les Belges en pression puis sans la frite après le Stadium, les Tchèques postant très haut puis en bas du classement, les Hongrois décomplexés trop contents d’en être arrivés là, les Russes en bandes désorganisées pour un Waterloo. Un tour d’Europe en ballon. Ce ballon, matière meuble, a dévoilé de beaux visages dans un Toulouse remarquablement sécurisé, entre le Stadium, la fan zone et les terrasses. Les lampions de la fête sont éteints depuis belle lurette, mais Toulouse peut rallumer la lumière sur le succès de cet événement continental. La Ville rose … En savoir plus »



Lionel Messi à Muret, mais si…

Posté le 19 octobre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Au Nou Camp, ce soir, contre Manchester City, sommet européen de la journée de Ligue des Champions, la MSN, Messi-Suarez-Neymar devrait faire trembler les filets anglais. Mais le génial petit lutin argentin a créé avant la sensation…à Muret. Pardon! Certes le Barça a son lot de fans dans le monde entier, et notamment sur les bords de la Louge et dans les travées du stade Clément-Ader, mais Messi à Muret…boudu con.
Et pourtant, Lionel Messi a bien signé à l’AS Muret. Galéjade, mensonge par dérision. C’est comme si Cristiano Ronaldo avait apposé sa signature à Luzenac. « Je peux dire une grosse connerie », comme se serait exclamé Fabien Barthez en version guignolisée. Et pourtant, un Lionel Messi, homonyme du joueur 20 sur 20 dans la planète football, fait bien courir le cuir sur la pelouse muretaine. Lionel Messi à Muret, mais si…

L’AUTRE … En savoir plus »



Poitrenaud veut remordre au rugby avec les Sharks

Posté le 14 octobre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Une fin coupe-faim de rugby. Le Stade Toulousain n’a pas trouvé, au printemps dernier, d’accord majeur pour conserver dans son orchestre « rouge et noir » son enfant de coeur toulousain, Clément Poitrenaud. La Rochelle, et les anciens sociétaires de la maison d’Ernest Wallon, Xavier Garbajosa et Patrice Collazo, l’ont invité à bord du navire maritime qui brise aujourd’hui sur sa coque de fer les vagues de l’adversité. Mais l’arrière aimant aller de l’avant a refusé cet appel du large. Lyon, qui a su rallier à son panache naissant son pote Frédéric Michalak, a tenté une opération revival en rassemblant les duettistes stadistes sous cette autre lumière rouge et noire. Mais Clément Poitrenaud n’ a pas apprivoisé le LOU.
Toujours en appétit d’ovalie, Clément Poitrenaud avouait, alors, vouloir prendre la route de l’American way of rugby. « Faire une pige aux Etats-Unis, je m’en … En savoir plus »



Claude Onesta: son sport, c’est le hand boss

Posté le 29 septembre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Rebelle et intello. Truculent et provoc. Gouailleur et râleur. Hype et prolo. Le type genre « Tontons Flingueurs », de « Monsieur Fernand » Lino Ventura sans concession, « Patricia, mon petit…La vérité m’oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu! », à « Raoul Volfoni » Bertrand Blier , ça déménage des méninges, « Moi, quand on m’en fait trop, je correctionne plus : je dynamite, je disperse, je ventile! » Autrement dit un boss, Le gars à qui on ne la fait pas sous peine de peines. Patron, Claude Onesta l’a été au titre de sélectionneur de l’équipe de France de handball depuis 2001 avec un palmarès long comme le Canal du Midi. Autrement dit unique, avec deux titres olympiques, trois titres mondiaux et trois titres européens.

DU ONESTA EN VO, DU BRUTAL
Avec le Toulousain, inutile de faire des essais sur le banc, … En savoir plus »



Oh PSG, ici c’est le TFC, Toulouse Fierté Courage

Posté le 24 septembre, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Ce matin, le Qatar « rit pas », c’est Toulouse qui régale. Oh, PSG, Paris Suffisance Gloriole, hier soir, tu jouais contre le TFC, Toulouse Fierté Courage. 2 à 0, le jeunesse toulousaine, moins de 22 ans de moyenne d’âge, a eu raison de ta suffisance, de ton arrogance, de ton outrecuidance. Tu as oublié de lire Toulouse-Lautrec, le poète de la Ville rose, qui dit, avec sa belle insolence, « Je ne veux pas faire beau, je veux faire vrai ». Hier soir, les hommes d’Urial Emery ont fait les beaux, les Pitchoun’s de Pascal Dupraz ont fait dans le vrai. Pragmatique tactique vaut mieux que superbe fanfaronnade. Et oui, PSG, tu peux étaler des pétro-euros, avec tes 560 millions de budget. Soit 18 fois plus que celui des Violets qui avoisine avec les 30 millions. Le pot de fer de frime s’est … En savoir plus »



« Ain-Ski » soient ils heureux

Posté le 31 août, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Les deux font la paire d’as. La nièce, Léa Miermont, championne d’Europe de slalom de ski nautique, c’était son « or » en Italie en ce mois d’août. Le tonton, Vincent Soubiron, coach du team « Fly’in Saudrune » et oeil du tigre pour que Léa rugisse de plaisir. Au jeu des belles familles, Léa et Vincent ont joué la carte maîtresse, celle de l’union qui fait la force. « Ain-Ski » soient ils heureux …qui, comme Ulysse ont fait le plus beau des voyages. Un périple de raison et de communion pour que Léa puisse conquérir la toison. Plus plaît à Léa dorénavant le séjour qu’a bâti pour elle son aïeul d’oncle. Force est d’avouer que le passé plaide pour elle tant son tonton songeait bien qu’un jour elle marcherait sur l’eau.

« JE LUI AI APPRIS LA MARSEILLAISE A 7-8 ANS POUR QU’ELLE CONNAISSE LES PAROLES … En savoir plus »