Gastronomie Arts de vivre


Marché Victor Hugo: bonne bouffe et bonnes affaires

Posté le 27 octobre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Une palette de cochon de 500 grammes, un melsat jauni à point, une douce volaille fermière rôtie, une gourmande tranche de Salers…dimanche à Victor-Hugo, on vide les cabas. Ou, alors, on vide les frigos macarel? Non, non au marché, et dans les artères alentours, on vide les greniers. Le distingué marché Victor Hugo de Toulouse distingue une fois de plus. Après ses nocturnes, où la foule sentimentale a afflué en nombre pour cette cuisine Sud-ouest caraccolante, pour ces formules d’appel du ventre, pour ces plats signatures, le marché Victor Hugo joue les prolongations festives pour dénicher la bonne affaire entre deux lampées modérées de boisson compassion. « Entre chaque lampée, leur jolie tête se redressait avec vivacité, humant de ses narines mobiles l’air au vent ». Car, oui, il existera une ambiance Jules Verne, une gourmandise exploration et découverte d’un filon , … En savoir plus »



« Train Saveurs & Santé » à Toulouse: en voiture pour un aller avec retour conquis

Posté le 10 octobre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

On est dans le « Train Saveurs & Santé ». Faut rester dans les rails. Ne pas demeurer au quai des illusions, au contraire valider le billet « comment bien manger pour mieux vivre ». La SNCF et AG2R ont décidé de cuisiner un tour de France dans 15 villes-étapes, depuis le 5 octobre et jusqu’au 23 du même mois, pour sublimer la riche locomotive de la gastronomie française. Demain de 10 heures à 19 heures, la pièce sera montée gare Matabiau à Toulouse pour déguster la crème de la crème de l’alimentaire terre Sud-Ouest. Au programme des expositions ludiques, gourmandes et interactives sous la recette de la forme et de la vitalité autour des produits nec plus l’ultra maison , du plaisir peau du ventre bien tendu et des Picasso des arts culinaires.

MICHEL SARRAN CONDUIT LA LOCOMOTIVE
Dans les wagons, des partenaires vont diffuser … En savoir plus »



La Boulangerie Saint-Georges se casse la croûte pour « Toulouse à Table »

Posté le 22 septembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

 

 

 

Il existe des adresses comme celles-ci. A préserver, car elle est à mie amie. Cette chaumière est câlinement confite dans ses songes. Ici, le pain est parasol de vos estomacs, car on sait le tourner vers tous les soleils qui font bronzer la farine artisanale. Ici, les salés sublimés et les valses de viennoiseries sont vos amants aimantant vos papilles. Ici, boulangerie Saint-Georges à Toulouse, chez Christine et François Le Galo, on aime ce qui fait ventre apaisé, dans le sens du partage. On se pourlèche les babines des moments croustillants mais aussi des moments tendres. Alors, en ce festival gourmand depuis hier et jusqu’à dimanche avec la troisième recette de « Toulouse à Table », les Le Galo and Co ne pouvaient que faire connexion avec l’événement. Désireux de se casser la croupe pour que la population casse la croûte. « A … En savoir plus »



« Toulouse à Table »: festival gourmand, festival de can…ines

Posté le 21 septembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Le festival gourmand, telle est l’appellation 2016. « Toulouse à Table », troisième recette du nom, se présente d’aujourd’hui à dimanche comme le Festival de can…ines. Avec tant de palmes à distribuer aux acteurs premiers rôles culinaires, aux réalisateurs de délices ou aux scénaristes des écrits pour les crocs. Tous unis pour la Cène d’un film à grand spectacle: l’odyssée du goût, une super superproduction produite par la Mairie de Toulouse, So Toulouse, l’UMIH, les chambres consulaires, la communauté gourmande des restaurateurs toulousains et bien sûr « Toulouse à table » et ses bénévoles aux coups de fourchette agiles.
Aux quatre coins d’un Toulouse gastronomico-addict, dans les rues, dans les jardins, dans les restaurants, chez les commerçants et sur les places, les tables poseront leurs pieds pour des pauses gourmandes. Sauf les papilles et les estomacs qui vont danser la rumba des saveurs. L’an dernier, … En savoir plus »



« Le Tenace » dans l’eau d’une nouvelle vie

Posté le 16 septembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre, Insolite. Pas de Commentaires

Un max pour « Le Tenace ». La rénovation, la résurrection et une nouvelle fonction, toujours après son naufrage. La péniche « Le Tenace », construite en 1938 en Meurthe et Moselle, modèle Freyssinet, 39,5 m de long pour 140 tonnes, ayant vogué sur les canaux du Nord et du Centre, avant d’être remorqué vers Toulouse en 1995 sous le pavillon de la Mairie de Toulouse, remonte le fil de sa vie après son avarie en décembre 2013. Aménagé en restaurant au Port de la Daurade en 1996 en eau douce sur la Garonne, le navire a été tenu à sa barre notamment par Jean-Pierre Rives, « Casque d’Or », pour tenir la cap de la popularité gastronomique. Mais les choses parfois prennent l’eau et plongent les affaires sous le niveau de l’amertume. « Au lieu de la vendre, nous avons préféré, après rénovation, donner une nouvelle … En savoir plus »



Tonsor & Cie, le barbier de sa Ville se fait mousser par le prix « Talent Starter »

Posté le 14 septembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Enfin aller chez le barbier de sa Ville. En s’asseyant dans un des fauteuils du salon très gentleman du 31 rue Bouquières, le client remarqua en un clin d’oeil que sa voisine était charmante, mais elle était accompagnée d’un mélomane renfrogné à la barbiche menaçante qu’il décida alors d’aller se faire tailler par un des trois maîtres barbiers, as de la tradition et de l’esthétisme, Hervé, le barbier officiel du Tour de France, Pascal, ou JP. Dans l’antre de Tonsor & Cie, triangle d’art du barber shop, du concept store et du lifestyle, vous êtes dans un lieu pour l’homme nulle par ailleurs. Si décalé, si détonant, si innovant en faisant féconder le meilleur du passé, que lors du Mondial de la Coiffure à Paris, où d’ailleurs un certain moderne hipster à la barbe légèrement fleurie mais à la popularité … En savoir plus »



Vins de Fronton: si tu « Hachette », suis le Guide

Posté le 8 septembre, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Esprit Sud-ouest, es-tu là? Oui, et surtout à Fronton, où les vins font couler l’encre de la joie des vignerons dans les pages du Guide Hachette 2017. Une joie anticipée et mise en bouche lors de la 28e édition l’avant-dernier week-end d’août lors de « Fronton, saveurs et senteurs », au cours de laquelle une trentaine de vignerons maison ont fait tremper les lèvres aux amoureux des mots de Voltaire, « Un peu de vin pris modérément est un remède pour l’âme et pour le corps ».
L’âme et le corps des Frontonais ont été classés grand cru annuel en étant sélectionnés par le Guide Hachette des Vins 2017. Après dégustation à l’aveugle de 40.000 vins du monde par des langues affûtées pour les gouttes de luxe, 10.000 vins ont été retenus dans la cave du bonheur, dont 17 châteaux et domaines de Fronton.
Les fines … En savoir plus »



Avec Michel Sarran, la cuisine en première classe dans les TGV

Posté le 7 septembre, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Voyager en première classe, c’est un luxe que tous ne peuvent s’offrir. Manger en première classe, c’est un privilège que les voyageurs en TGV peuvent dorénavant partager depuis le 1er septembre. En effet, la SNCF a décidé de transformer ses wagons-bars en chaumières étoilées en signant avec le chef toulousain Michel Sarran. Des resto-express délicieusement confits dans des songes devenus réalités. Mais comment un des cadors français de la cuisine « haute couture » a pris le pli de la restauration chemin de fer pour actionner l’aiguillage vers la qualité, alors que dans les wagons, seul un micro-onde accompagne les vendeurs de milliers de repas jour? C’est en réservant le compartiment réservé par Olivier Sadran, Président du TFC, et ami de l’artiste du savoir mitonner, qui a signé un contrat avec la SNCF pour dribbler le sans saveur de la restauration précédente. … En savoir plus »



Fruits et légumes: l’injuste prix bat des records

Posté le 26 août, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre, Politique Société. Pas de Commentaires

Dame Nature mérite tous les égards. Il en va de notre vie et de l’avenir de la planète. Les politiques nous le montrent du doigt sans cesse en nous répétant que la préoccupation environnementale demeure une priorité des priorités, nous assènent la Cop 21, nous ressassent de manger bon en mangeant bio. Ok, ok, ok. Dame Nature est un luxe que l’on doit sublimer, certes, mais de là à se faire assassiner le portefeuille pour s’offrir ce que Dame Nature nous produit, il y a une démesure difficile à digérer. Cet été, la valse des étiquettes des fruits et légumes a tout simplement battu tous les records…d’impopularité. Et ce quelque soit le circuit de distribution ou le mode de production. De bien mauvais goût, avec des prix, par rapport à 2015, qui ont connu une flambée de 18% pour les … En savoir plus »



L’Envol: ainsi son, son, son…

Posté le 17 août, par La Rédaction dans Culture, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Après l’after-work, l’Envol Côté Plage invente l’after-holydays. Pour se souvenir des marées hautes, du soleil et du bonheur qui passaient sur la mer, pour regarder cette vague qui n’atteindra jamais la dune. Pour vivre un été indien, le vôtre, et ne pas sombrer dans la nostalgie post-bronzage camarade. Afin que danser permette au corps de prendre le relais sur l’émotion des vacances ensoleillées dans une ambiance festive à l’origine promise abstinence. Ainsi son, son, son…les nuits du festival électro-pop du 27 août au 17 septembre envolez-vous en lisière de l’aérodrome de Toulouse-Lasbordes.

BREAKBOT POUR ENTAMER L’ETE INDIEN
Géo-trouvailles tout pour le fun, le quartet Arnaud, Olivier, Philippe et François-Louis branche les amplis pour un premier EP noctambule en réseau avec la mairie de Balma. Pour un test grandeur aventure avant un festival « place to be », avec toutefois une affiche qui tient le … En savoir plus »