« Ah que coucou », Johnny Hallyday n’est pas mort


Posté le 9 août, par La Rédaction in Culture, Insolite. Pas de Commentaires

"Ah que coucou, même pas mort". Annoncé décédé d'une crise cardiaque le 6 août par le message "Johnny Hallyday vient de nous quitter. RIP", le rocker a allumé le feu de la colère. "Mort aux cons".

« Ah que coucou, même pas mort ». Annoncé décédé d’une crise cardiaque le 6 août par le message « Johnny Hallyday vient de nous quitter. RIP », le rocker a allumé le feu de la colère. « Mort aux cons ».

C’est un marronnier pourri des réseaux sociaux: l’annonce à tort, pour booster le buzz, de la mort d’une personnalité à la santé chancelante ou présente au mauvais endroit au mauvais moment. Omar Sy aurait été tué au hasard d’une fusillade à Los Angeles en mars dernier. Sa riposte avait fusé contre la désinformation: « Le jour où la connerie est tombée du ciel, rare sont ceux qui avaient un parapluie ». Jean Dujardin était passé de vie à trépas sur le forum de jeuxvideos.com, en raison du délire d’un internaute qui « s’ennuyait ferme ». Elie Semoun s’est, lui fait enterrer vivant, à la suite d’un tweet crétin. Une rumeur à laquelle il a répondu avec son humour traditionnel: « Je confirme mon décès ».
La dernière victime en date de ce phénomène idiot se nomme Johnny Hallyday. Le chanteur qui a immortalisé la boîte à coucou dans « Les Guignols de l’Info » sur Canal +, pourrait alors rétorquer « Ah que coucou, même pas mort ». Annoncé mort le 6 août par le message « Johnny Hallyday vient de nous quitter. RIP » et qui a été relayé et re-relayé, le rocker a allumé le feu de la colère. Jojo n’a pas trouvé très jojo cette fausse crise cardiaque après une hospitalisation d’urgence. Le gag l’a sorti de ses gonds, surtout qu’un second message a succédé au premier avec un faux logo de l’Agence France Presse: « Décès de Johnny Hallyday, les proches du chanteur confirment ».
Quelque chose en lui de remonté contre ce jeu malsain, Johnny Hallyday, fâché, a illustré son titre « Mon coeur qui bat » en battant la croupe à la rumeur: « Tout va bien, je suis en pleine forme. Mort aux cons ».
Ah que coucou, Johnny pourrait bien parodier son « Chanteur abandonné » pour répondre aux médisants: « Ce n’est pas un chanteur abandonné par la vie. Qui a vécu en se retournant vers ses détracteurs. Sûr que le blues n’a pas été inventé ce jour pour ses fans . Parce qu’il n’est pas abandonné. A ceux qui ont voulu l’aimer ».

Laurent Conreur





Comments are closed.