janvier2016


Julien Salles, ce mec est au poil

Posté le 29 janvier, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Mode et Déco. Pas de Commentaires

 

Dans la coupe et dans la mise en pli dès le plus jeune âge. Julien Salles, JS Men’s Barbers, a toujours eu une certaine idée de la frange. Si tout un chacun est né dans un oeuf, lui a, en phase prénatale, cassé la coquille. « Je suis né dans les cheveux. Mes parents étaient coiffeurs, mais j’ai aussi de la famille dans la profession de tailleur. D’ailleurs, les hommes peuvent venir ici au salon pour un costume sur mesure, car mon beau-père est tailleur.Il suffit de caler un rendez-vous ». Pas besoin de s’arracher les cheveux, Julien Salles a très vite su comment il allait peigner sa carrière professionnelle. En artiste du ciseau, et depuis l’émergence du poil à la face de l’homme, de trois jours chez les métrosexuels, abondant et façonné chez les hipsters, en magicien du rasoir. « Gamin, j’étais … En savoir plus »



XV de France: Fabien Galthié s’intercale dans l’attaque des idées

Posté le 28 janvier, par La Rédaction dans Sports. Commentaires fermés

Alors que Guy Novès va troquer son survêtement rouge et noir pour le très protocolaire costard-cravate du Bleu de France, stopper ses pas cadencés sur le bord de touche pour s’asseoir en posture un certain regard sur le XV de France en tribunes, Fabien Galthié, candidat déchu au poste de sélectionneur de l’équipe tricolore, s’intercale pour dévoiler ses mots bleus. Après la débâcle Coupe du Monde, la France ovale a ouvert son hôpital pour trouver le médecin urgentiste. Pour vite cautériser les blessures. C’est donc Guy Novès, flanqué de ses infirmiers Yannick Bru et Jeff Dubois, qui va opérer le grand blessé tricolore. Sans garant



Et dire qu’il y en a qui ont déjà oublié…

Posté le 27 janvier, par La Rédaction dans Politique Société, Sciences et Education. Pas de Commentaires

 

Glaçant. Toujours glaçant. Glaçant pour l’éternité. La grande honte de l’Allemagne qui l’a commis, et du reste de l’Europe qui l’a laissé faire. Six millions de juifs exterminés, des exécutions en masse de femmes, d’hommes et d’enfants innocents. L’immonde absolu. Les camps de la mort. Le cauchemar total. Des chefs nazis capables d’écouter Schubert le matin, et d’exterminer des êtres humains l’après-midi. En ce 27 janvier, journée internationale de la mémoire des victimes de la Shoah, ce crime contre l’humanité demeure une tragédie sans pareil que personne ne pourra jamais effacée. Tant que les esprits lucides pourront se souvenir, ils se doivent de continuer d’y penser emplis de honte et d’horreur. Le souvenir est le moindre des hommages à rendre aux victimes.
Le souvenir pour faire taire les négationnistes qui osent encore, plus de 70 ans après, et c’est si près … En savoir plus »



A Toulouse-Blagnac, Ryanair sort ses ailes en planant sur le pas cher

Posté le 26 janvier, par La Rédaction dans Economie Entreprises. Pas de Commentaires

Mini-prix, maxi-vols. Ryanair, la compagnie aérienne irlandaise, leader européen du low cost, veut percer un peu plus le nuage de la concurrence à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Avec des nouveaux vols allers à des tarifs moindres qu’une course de taxi pour rallier son domicile du quartier de Jolimont à Toulouse à Blagnac, Ryanair casse encore la tarification. Et ce d’autant plus en élargissant son catalogue avec sept lignes de plus au départ de la Ville rose.

DE 19,99 A 24,99 EUROS L’ALLER
En effet, à partir du 1er novembre, by Ryanair, vous allez pouvoir rejoindre Londres-Stansted, Madrid, Fès, Varsovie, Bruxelles-Charleroi, Berlin et Malte. En mettant en vente les premiers billets dès demain mercredi 27 janvier; un Irish spirit va planer sur Toulouse et surtout accélérer la mécanique des réservations. Il y a de quoi saliver avec les prix qui démarrent à 19,99 euros … En savoir plus »



Toulouse: Agnès b. hommes relooke ce qui garde la garde-robe

Posté le 25 janvier, par La Rédaction dans Mode et Déco. Pas de Commentaires

Les défilés hommes pour l’automne-hiver 2016-2017, attestant sur de nombreux podiums un frais courant d’air créatif, avec des intentions très mode pour casser enfin les codes (Kris Van Assche chez Dior et le noir de mise dans un moove punk-new wave, et les garçons d’Ami croisés au petit matin sortant d’une nuit blanche), prouvent que les saisons se suivent sans ne plus se ressembler. Pour recréer le dressing formel, pour remettre au pli le droit fil de l’art de savoir tailler. Pour impulser le style, il faut aussi relooker ce qui garde la garde-robe. Agnès b. s’y attelle en rhabillant son mythique « home » hommes 11 rue du Coq d’Inde à Toulouse. « Nous fermons pendant quinze jours pour refaire toute la boutique et lui donner un décor plus épuré. Nous opérons cette opération comme nous l’avions réalisée pour la boutique femmes … En savoir plus »



Orthographe Toulouse pour soigner les maux faits aux mots

Posté le 22 janvier, par La Rédaction dans Sciences et Education. Pas de Commentaires

L’orthographe, une passion française? La note à la dictée, dans des temps pas encore si lointains, symbolisait le QI à la française. L’orthographe, certes difficile, avec de règles de grammaire souvent de véritables prises de tête, a acquis avec l’école le statut de véritable religion d’Etat. Avec tout ce que cela a pu drainer de vénération d’élèves et de ségrégation ou de rejet pour les réfractaires en désaccord avec les accords majeurs. Mais aujourd’hui…notre belle et prestigieuse langue de Molière se conjugue au présent d’un notable imparfait.

L’ILLETTRISME DE CERTAINS CADRES
Figée dans ses lettres de noblesse depuis le XVe siècle, cette orthographe opérera-t-elle une farouche résistance à la réforme pour ne demeurer que l’apanage, le nec, d’une certaine élite? Quelle problématique, d’un paradoxe absolu, puisque aujourd’hui combien de cadres, d’étudiants de grandes écoles truffent leurs écrits de fautes plus grossières les … En savoir plus »



Philippe Douste-Blazy, French Doctor professeur ès Harvard

Posté le 21 janvier, par La Rédaction dans Sciences et Education. Pas de Commentaires

American way of life. Il faut avouer qu’avec son attitude de gentleman dynamique, il adhère au profil du frenchy bien immergé dans le grand bain américain. Avec triple bannière étoilée aujourd’hui. Philippe Douste-Blazy, l’ancien homus politicus qui a traversé quelques chemins piqués d’épines (NDRL: Voir ci-dessous), cumule dorénavant les titres de Président d’Unitaid, l’organisation internationale luttant contre le sida, de secrétaire général adjoint de l’Organisation des Nations Unies, et depuis peu de celui de professeur de la prestigieuse Media School de Harvard à Boston, où il va dispenser des cours d’économie de la santé plusieurs fois par mois. « C’est un très grand honneur pour moi d’enseigner à Harvard. J’y avais été invité il y a deux ans pour mon travail sur les nouvelles sources de financement contre l’extrême pauvreté dans le monde », confiait-il avec la fraîcheur et l’enthousiasme qui sied … En savoir plus »



Café Chouchou, on en sort tout chou et enchanté

Posté le 19 janvier, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

A son image. Un cuisine au cordeau avec, et cela fait du bien, un peu de lâcher-prise et de bonhomie avec des cocktails molotov loin d’être monotones. Pour une autre image, revue et bien corrigée d’un lieu culte pour les « adulescents » de 40-50 ans, le Classico. Bienvenue au Café Chouchou, au 37 rue des Filatiers. Avec un chef Vincent Giard, bien côté à la bourse des bons vivants. Un chef qui ne se tourmente pas avec les médailles en chocolat, les astres trop filants et les liserés de fortune. Au contraire, un chef qui nous ouvre la porte vers un bistrot franc et gaillard, avec une délicieuse dose de coquetterie. D’où le nom, Café Chouchou. Avec ce goût du partage. « On a créé un personnage autour du restaurant. Entre nous, on se surnomme tous chouchou ».

LE PRODUIT D’ABORD POUR ALIMENTER LES … En savoir plus »



Le Stadium fait parler la poudre

Posté le 18 janvier, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Sauf un coup de « tête de l’art » d’Ibra cadabra, qui coûte au TFC au moins un nul sinon la victoire, « Zéro point, c’est rageant » pestait Dominique Arribagé, et une météo de janvier frisquette sans tricher, tout était réuni, samedi, au Stadium de Toulouse pour une inauguration du feu de Dieu du « petit Wembley » occitan. Un Stadium relooké pour l’Euro 2016 et pour Justo, dont la tribune d’honneur est dorénavant tatouée du nom du « goleador », d’or d’éternité depuis 1958 en Suède avec 13 buts…à moins d’un miracle génétique d’un quadri-clône Messi-Ronaldo-Neymar-Muller, le record de Justo buts ne sera pas encore battu. Just Fontaine, dont les blagues coulent de source, se montrait toujours aussi coquin-copain au maillot floqué d’humour, « Merci à Monsieur le maire Jean-Luc Moudenc, c’est un honneur pour moi. On m’a dit que le Stadium allait vivre une seconde jeunesse. … En savoir plus »



Ibère top à Toulouse avec les allées Jean-Jaurès réincarnées en ramblas

Posté le 15 janvier, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Là-haut, tout là-haut, veillant sur l’évolution de sa ville, Claude Nougaro doit se réjouir: l’Espagne va un peu plus pousser sa corne à Toulouse. Avec l’annonce faite hier par Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, de la métamorphose des allées Jean-Jaurès en ramblas, la ville va donc de se « Barceloniser ». Alors qu’une incarnation Champs-Elyséenne avait aussi couru dans les coursives du Capitole. Mais Toulouse, c’est le Sud, où comme chantait feu le dandy lotois, « Le temps dure longtemps. Et la vie sûrement. Plus d’un million d’années. Toujours en été ». En l’occurrence, une mue latine se montre naturelle pour l’axe historique du centre de Toulouse qui donne un peu plus le ton de ce Toulouse en Grand voulue par Jean-Luc Moudenc, premier bâtisseur affiché de la Ville rose. Grand dans sa modernité, grand dans son ambition, grand dans sa stratégie visionnaire. … En savoir plus »