février2015


Départementales 2015: Toulouse 5, canton 19, l’exemple de la polyvalence et de la performance à droite et au centre

Posté le 27 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Les binômes paritaires leaders et leurs remplaçants de la liste de la droite et du centre, « Ensemble pour la Haute-Garonne’ », appelés à se présenter les 22 et 29 mars prochains pour les élections départementales dans les 27 cantons, sont déjà sortis des starting-blocks pour le grand marathon de campagne. Et tous courent vers un succès historique, désireux de mettre fin à plus de 70 ans d’hégémonie socialiste, d’immobilisme, de clientélisme et de gouffre financier. Tous courent dans la foulée de la dynamique engendrée par la victoire de Jean-Luc Moudenc aux municipales de Toulouse en mars dernier. Tous courent soudés pour faire d’une élection banalisée mineure par certains une date historique. « Nous nous devons de rester unis, de l’UMP, à l’UDI en passant par le Modem, le MPF, DLF, divers droite et la société civile. Soudés. Aucune distention n’est permise car … En savoir plus »



Laurence Arribagé et Brigitte Micouleau écrivent à Manuel Valls

Posté le 27 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires



Rugby des années 80: les amphets à table

Posté le 25 février, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Un pavé dans la mêlée d’ovalie française. Un scud même. « Du dopage, il y en a toujours eu, et il y en aura toujours. » Les révélations de Jacques Mombet, ancien médecin du SU Agen de 1960 à 1975, et du XV de France vingt ans durant, divulguées dans le livre choc en stock « Rugby à charges. L’enquête choc », écrit par le journaliste Pierre Ballester, à paraître le 5 mars, jettent un froid glacial au centre du terrain rugbystique. Un nouveau tremblement de terre après le séisme, contesté par certains joueurs incriminés, propagé par l’ancien pilier bleu Laurent Benezech, à l’automne dernier, dans « Rugby, où sont tes valeurs? », dans lequel l’ex-joueur du Racing aux 15 capes, balançait sévère sur les pratiques dopantes galopant à vitesse grand V dans le rugby pro.

« LA PILULE DEVANT LEUR ASSIETTE »
Au tribunal des flagrants délires ou délits, … En savoir plus »



Casseur et… employé de mairie

Posté le 25 février, par admin dans Insolite, Politique Société. Pas de Commentaires

L’information ne manque pas de sel. En effet, le quotidien régional révèle ce matin dans ses colonnes que l’une des quinze personnes interpellées samedi à la suite des incidents qui ont ponctué la manifestation des « zadistes » n’est autre qu’un employé… de la mairie de Toulouse. Jugé hier en comparution immédiate, le jeune homme de 19 ans a été condamné à 6 mois de prison ferme ainsi qu’à une amende de 800 euros. Par parenthèse, les débordements de samedi se sont soldés par des dégradations commises sur 23 commerces de l’hyper-centre-ville et notamment des adresses de prêt-à-porter de la rue des Arts, provoquant la colère du président de la CCI Alain di Crescenzo. Celui-ci s’était déjà montré très agacé par les quatre précédentes manifestations de « zadistes » tout au long de l’automne dernier en raison des pertes sèches … En savoir plus »



Castres Olympique: est-il trop Tarn?

Posté le 24 février, par La Rédaction dans Sports. Pas de Commentaires

Champion 2013, finaliste 2014…dernier aujourd’hui à 5 points du premier relégable. Castres ou la descente aux enfers. Est-il trop Tarn? Certes, il reste huit matches, mais la santé précaire du malade tarnais ne préfigure rien d’encourageant. La dernière production à Oyonnax atteste que tous les clignotants sont au rouge vif. Castres s’est encore perdu dans un rugby d’à peu près, et ce, dans une atmosphère particulière à Oyonnax, puisque l’on sait depuis un bon moment que l’an prochain, que Christophe Urios quittera serein l’Ain pour rejoindre peut-être stressé le Tarn. « Je vois Castres se maintenir, mais je pense que cette équipe est celle qui présente le moins de fiabilité de tout le championnat » confiait Christophe Urios, avant de constater, une fois de plus, que le CO repartait bredouille de son voyage oyonnaxien. Alors que pendant ce temps, les concurrents directs … En savoir plus »



Marine de Nicola: le cancer, son chant de bataille

Posté le 22 février, par La Rédaction dans Culture, Politique Société, Sciences et Education. Pas de Commentaires

« Tu ne sais jamais à quel point tu es fort jusqu’au jour où être fort reste la seule option. » La raison de la plus forte est toujours la meilleure. Il est dans la vie des combats d’autant plus ardus que l’on ne s’imagine jamais les défier. L’inattendu croche-pied qui vous fait tomber, pas forcemment de haut, mais qui peut vous mettre plus bas que terre. A terre, mais pas sous terre. Pour s’en relever plus forte, plus concernée. La Toulousaine Marine de Nicola, 25 ans, a appris à ses dépens ce défi de taille qui ne fait pas de détail. Des cellules qui décident de perturber la rythmique de leur normale mitose, et c’est toute la mécanique qui s’enraye. Un lymphome de Hodgkin, à savoir en termes crus moins polis, un putain de cancer du système lymphatique. Et là, le … En savoir plus »



Le constat d’une certaine banalisation

Posté le 21 février, par admin dans Politique Société. Pas de Commentaires

Dans un roman paru en 2004 intitulé Léhaïm (qui veut dire « à la vie ! en hébreu), Michaël Sebban narrait l’histoire d’un professeur de philo, de confession juive, enseignant dans une ZEP de banlieue parisienne. Le narrateur (son double), fils d’un boucher oranais, aime le surf, les puros cubains, la kémia au moment de boire l’anisette, et passe la plupart de ses soirées dans un bar de Belleville pour y retrouver le parfum de l’enfance, celui de l’Algérie paternelle. Entre ses souvenirs, ses évocations intimes, les méandres de sa mémoire, Michaël Sebban pointait du doigt la résurgence de l’antisémitisme en France. « Je m’appelle Eli.S. Je suis juif, j’ai une tête de Juif et je n’oublierai pas cette année 2003. L’année de la plus grande vague d’antisémitisme jamais connue en France depuis la Libération. L’année où, pour la première … En savoir plus »



Toulouse: en Carnaval, toute bouffonnerie est bonne

Posté le 20 février, par La Rédaction dans Culture, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

En transgressant à crédit toulousain des vers de Théophile Gautier sur Venise, on pourra prononcer en vocabuliare festif, que du 28 mars au 4 avril, « Toulouse pour le bal s’habille. De paillettes tout étoilé, Scintille, fourmille et babille. Le carnaval bariolé. » Tradition, tu as du bon. Une tradition carnavalesque impulsée par le regretté député-maire Dominique Baudis, avec des événements phares: en 1985, la plus grande manifestation de tous les temps en France avec 150.000 personnes à l’unisson du défilé; 1987, Claude Nougaro élu roi du Carnaval chante sur le toit du Capitole où il écrit pour l’occasion « Je te dois »; 1988, opération charivari orchestral avec le record du monde de bruit battu avec 129 décibels à l’équivalent du décollage d’un Concorde.

LA CATALOGNE VA ICI POUSSER SA CORNE FESTIVE
Depuis le retour sur la scène festive en 2011 du COCU, Comité … En savoir plus »



André Dussolier accoste Novecento au Sorano

Posté le 19 février, par La Rédaction dans Culture. Pas de Commentaires

C’est un homme qui prend la mer pour une mer qui a pris un homme, et ne l’a jamais revu poser le pied sur la terre ferme. Novecento. Le court et merveilleux récit du romancier et musicologue italien Alessandro Baricco contant une vie empreinte de fantastique d’un bébé abandonné sur le piano de la salle de bal d’un paquebot, nommé Novecento, tout simplement parce que nous sommes en 1900. Un enfant, qui, dès ses 8 ans, deviendra un pianiste d’exception, nourri de toutes les musiques qui ont rythmé les nuits sur le bateau, Bach ou le jazz naissant, Chopin ou le folklore cuivré des migrants, qui préférera sombrer avec le bateau, lorsqu’il sera détruit.
Témoin de cette histoire et grand messager, l’ami trompétiste. Un narrateur de ce monologue théâtral et musical nommé André Dussollier. L’acteur-comédien campe un homme qui brille dans … En savoir plus »



Départementales en Haute-Garonne: la droite et le centre voient la vie…en rose

Posté le 17 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Bleu est l’optimisme. Sans être encore bleu roi, l’union de la droite et du centre en Haute-Garonne voit la vie…en rose à un peu plus d’un mois des élections départementales, les 22 et 29 mars. Alors que les socialistes ne la voient plus en… rose justement, et sentent même les épines de la défaite, de la fin de règne, leur chatouiller l’épiderme. Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, leader naturel de la grande famille UMP, UDI et centre, dans l’aspiration de sa victoire performée depuis sa prise de fonction au Capitole, annonce sereinement qu’il existe, « un faisceau d’éléments qui rend possible le basculement après 70 ans de pouvoir socialiste. La réforme territoriale et le nouveau découpage ont bousculé le paysage. Mais c’est surtout l’union sans précédent que nous avons réussie dans notre camp qui peut … En savoir plus »