février2014


Municipales Toulouse: petite cuisine et plats indigestes

Posté le 18 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

A un peu plus d’un mois des élections municipales, le 23 mars pour le premier tour et le 30 mars pour le second, à quoi ressemble la carte météorologique politique toulousaine? Contrariée, contrariante, voire consternante. Soleil voilé avec risques de dépressions et de de dépréciations pour certains, pluvieux avec orages en interne pour d’autres, ambitions gelées sous d’autres cieux, avec une alerte générale qui guette sous les nuages dans toutes les contrées politiques, à savoir l’abstention-sanction.
LA DECEPTION DU HOLLANDISME NE PROFITE PAS A L’ULTRA GAUCHE
Pour le maire socialiste sortant, Pierre Cohen, le ciel de tous les sondages effectués s’annonce clément. Certes s’il n’arrive pas en tête au premier tour, battu à la photo-finish par son challenger numéro 1, le candidat UMP et ex-maire, Jean-Luc Moudenc, il clôturerait le second tour entre 53 et 56% des votes et conserverait le Capitole. … En savoir plus »



Avec sa tchatche épicée, Sandrine Prim est en tête sur le billot radiophonique

Posté le 13 février, par La Rédaction dans Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Du bouche-à-bouche pour permettre à des restaurateurs ou à des professionnels de l’alimentation de faire vivre sans s’essouffler leur entreprise, ou mieux même leur apporter une bouffée d’oxygène promotionnelle pour qu’ils ne vivent pas en apnée économique. Côté mangeaille, Sandrine Prim, brune sicilienne catalane à la langue bien pendue, est en tête sur le billot radiophonique régional, avec ses chroniques al dente « Les cordons bleus de la Ville rose » sur France Bleu Toulouse. Que ce soit au service des estomacs urbains qui digèrent maigre en réchauffant des soupes bios entre leurs mitaines ou prônant la street food servie en trois coups de cuillère à pot, ou que ce soit pour les résistants actifs du mouvement viandard ou les stressés de la restriction alimentaire, Sandrine Prim, ambassadrice du Prix Lucien Vanel, belle course à l’échalote annuelle entre les restaurateurs haut-garonnais, joue … En savoir plus »



Au salon des métiers de la bouche, des bouches s’ouvrent

Posté le 11 février, par La Rédaction dans Economie Entreprises, Gastronomie Arts de vivre. Pas de Commentaires

Un pour tous, tous pour les métiers de l’alimentation et de l’hôtellerie-restauration. Cette tirade gasconne embaume depuis dimanche et jusqu’à demain le Parc des Expositions de Toulouse avec la troisième édition de ce salon, le Smahrt, qui vous met vite l’eau à la bouche avec ce qui se fait de must dans le Sud-Ouest. Il est facile de se laisser au gré des courants gastronomiques porter dans le lit du torrent culinaire, pourrait-on entonner en parodiant feu Serge Gainsbourg, épicurien dandy gourmet gourmand. Il en est d’ailleurs un, Yannick Delpech, qui a, un temps, accepté de quitter la rive de l’Amphitryon à Colomiers, pour jeter l’ancre du parrainage et de devenir ainsi le marin-prêcheur pour hisser la grand-voile de tous les savoir-faire dans la région. Si les professionnels des métiers de la bouche y trouvent un coin de table pour … En savoir plus »



Georges Méric, porteur et garant d’une « socialidarité »

Posté le 7 février, par La Rédaction dans Politique Société. Pas de Commentaires

Une intériorité suffisamment ouverte vers les autres, une extraversion assez fermée pour ne pas en occulter l’avis de l’autre, ces oxymores de faits vérifiés caractérisent bien Georges Méric, maire de Nailloux de 1983 à 2008, qu’il a vu et contribué à faire passer de 625 habitants à 4000 avec un dynamisme économique certain, aujourd’hui conseiller général socialiste du canton de cette cité pole d’équilibre parmi les cinq élues dans le Lauragais. Et peut-être demain Président du département en lieu et place de Pierre Izard si ce dernier renonce à un nouveau mandat. Car oui, cette question lui a été posée dans les arcanes de la politique en ce début de nouvelle année, et même si les règles de bienséance entonnent le refrain que l’on ne candidate pas avant que le titulaire n’en est pas déclaré poste vacant, « J’ai tout de … En savoir plus »